Skinpress Demo Rss

A ceux qui restent

Filed Under (,, ) by Anonyme on mardi 24 juillet 2007

Posted at : 22:39 Liens vers cet article

dédié à Elodie
Juillet 2007 - Chopperrette

A la mort, on oppose si souvent la vie.
A quelle vie peuvent avoir droit ceux qui restent ?
Quelle vie, quand la perte d'un ami vous leste ?
Quelle vie, quand plus rien ne vous donne d'envies ?

Le sourire de l'ami perdu dans le coeur,
Relever la tête pleine de souvenirs,
Se forcer à marcher droit vers son avenir,
Grâce aux amis qui restent et leur douce chaleur.

Car sinon que verrait celui qui est parti ?
Que des torrents de larmes au lieu de beaux sourires ?
Que des amis non conformes à ses souvenirs ?
Des personnes vivantes mais qui sont sans vie ?

La tour Eiffel - Paris

Filed Under (,, ) by Anonyme on mardi 17 juillet 2007

Posted at : 21:57 Liens vers cet article


Infos Voici une des photos de la série précédente recadrée et transformée en carte postale. J'aime bien le résultat.

Feu d'artifice du 14/07/2007 - Paris

Filed Under (,,, ) by Anonyme on lundi 16 juillet 2007

Posted at : 21:30 Liens vers cet article


Infos Feu d'artifice du 14 juillet de Paris.

Anecdotes Je n'ai gardé que mes photos préférées de ce spectacle après un tri drastique.

Pour garder le courage

Filed Under (, ) by Anonyme on vendredi 13 juillet 2007

Posted at : 12:57 Liens vers cet article

dédié à Angie

Juillet 2007 - Chopperrette

Si ta vie te parait sans issue,
Si tes amis te semblent douteux,
Si tes soucis te font boutonneux,

N'oublie jamais que tu possèdes des vertus,
Qu'après le mauvais il y a toujours un mieux,
Que ce sont les bases pour se sentir heureux.

Si le soleil ne se montre plus,
Si tu te sens plus seul que jamais,
Si tu t'estimes vraiment pas prêt,

N'oublie jamais que tu ne dois t'avouer vaincu,
Qu'après la pluie, il fait toujours beau et frais
Qu'on trouve toujours un allié présent et vrai.

Rencontre

Filed Under (, ) by Anonyme on jeudi 12 juillet 2007

Posted at : 10:41 Liens vers cet article

Juin 2002 - Chopperrette

Adossée à un tronc, laissant passer la vie,
Je ne voyais pas les gens passant par ici.
Soudain un petit moineau se posa sans bruit.
Près de moi dans les herbes, il s'approcha et dit :

Pourquoi ne pas profiter
De cette journée d'été ?
La vie ne t'attendra pas
Alors ne reste pas là !

Après avoir dit ces mots, il s'est envolé.
Etait-ce un rêve ? Je ne saurais le jurer.
Quoi qu'il en soit cet oiseau m'a vraiment troublée,
Et suivant l'invitation, je me suis levée.

Pour un Grand Amour

Filed Under (,,, ) by Anonyme on

Posted at : 10:34 Liens vers cet article

Août 2001 - Chopperrette

N'oublie pas que nos âmes se retrouvent toujours,
Quelle que soit la distance qui nous sépare,
Que notre coeur soit heureux ou qu'il broie du noir,
Que ce soit le soir, le matin, la nuit, le jour.

Je veux que ton bonheur vienne de notre amour,
Que nos sentiments ne disparaissent pas un soir,
Que les épreuves ne détruisent cet espoir
Et que nous demeurions ensembles pour toujours.

Mon malheur ne peut venir que du tien,
Et si une autre peut te rendre plus heureux,
Alors que ton coeur la chérisse, je le veux.

Parce que ton bonheur et le mien ne font qu'un,
Je souhaite que ton coeur à jamais soit joyeux,
Et que tout ceci reste vrai, tels sont mes voeux.

Désespoir solitaire

Filed Under (, ) by Anonyme on

Posted at : 10:28 Liens vers cet article

1999 - Chopperrette

Elle se sentit soudain désespérée
Et en même temps un peu énervée.
Ceux qu'elle considérait comme amis,
Lui paraissaient maintenant ennemis.

Néanmoins, il y avait des exceptions,
Ce jour-là, elle les aimait davantage.
Seulement ces relations sans nuages
Habitaient bien trop loin de sa maison.

N'ayant personne avec qui partager
Ce qu'elle avait en tête et ses malheurs,
Elle cacha tout, au fond de son coeur,
Puis elle s'en retourna à son lycée.

Quatrain sur l'amitié

Filed Under (,,, ) by Anonyme on

Posted at : 10:23 Liens vers cet article

Août 1998 - Chopperrette

Si vous avez des amis, des vrais, ceux qui sont là
Quand les événements, les ennuis vous dépassent,
Ceux qui vous aident à éloigner vos tracas,
Vous avez là des joyaux que rien ne surpasse.

Amour à sens unique

Filed Under (, ) by Anonyme on

Posted at : 10:14 Liens vers cet article

Novembre 1998 - Chopperrette

Pour un gars grand, charmant, intelligent,
Elle fond comme la neige au soleil.
Que de mooments heureux dans son sommeil,
Mais le jour où est le prince charmant ?

Pas très loin, car ils se voient tous les jours,
Mais si pour elle, il n'est pas ordinaire,
Pense-t-il que c'est une fille hors pair ?
Y a-t-il un avenir pour cet amour ?

Un jour alors qu'ils étaient seuls tous deux,
Elle eut le courage de lui proposer,
Mais ce jour-là il avait refusé,
Il n'était pas préparé à cet aveu.

Maintenant elle s'est mise à fumer,
Pour lui plaire, cela va se corser.
Cependant elle l'aimera encore,
Jusqu'à ce que son coeur un autre adore.

Un homme séduisant

Filed Under (, ) by Anonyme on

Posted at : 10:07 Liens vers cet article

Août 1998 - Chopperrette

Je connais un jeune homme intelligent
Qui m'a progressivement séduite.
Au début, il m'était indifférent,
Six mois passèrent avant qu'il ne m'habite.

Ce n'est pas le plus beau heureusement,
Sinon l'espoir que je puisse le hanter
Aurait sûrement été inexistant.
Mais bien sûr il a d'autres qualités.

Son humour en fait partie et je ris bien
Même s'il n'a pas toujours de succès.
Cependant il est sérieux sans excès,
A part ça, je ne le connais pas bien.

Par instants, il sait se montrer galant.
Peut-être le trouvez-vous ordinaire,
Pour moi rien de plus extraordinaire,
Que d'être avec lui seuls, rien qu'un instant.

Deux pour etre heureux

Filed Under (, ) by Anonyme on

Posted at : 09:38 Liens vers cet article

Juin 1998 - Chopperrette

Deux jeunes qui sont amoureux,
Ils se comprennent, ils sont heureux.
Ils ne pensent pas aux lendemains,
Et ils se tiennent par la main.

Lorsque l'un ne va pas très fort,
Il trouve en l'autre un réconfort.
Car ensembles, ils ne font plus qu'un.
L'amour remplace le chagrin.

Même si elle veut tout casser,
Près de lui, elle est apaisée.
Dans leurs yeux, on voit une flamme
Qui dévoilent leurs états d'âme.

Ce feu est tellement ardent,
Ils s'aiment si passionnément,
Ce couple l'a bien mérité,
Le briser serait tout gâcher.

Car si on ne peut plus rêver,
D'un amour jusqu'au dernier jour.
Si on ne peut plus espérer
Aimer, être aimé pour toujours,

Je préfèrerai m'en aller,
Et garder le beau souvenir,
De ces deux êtres au sourire,
Illuminant le monde entier.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...