Skinpress Demo Rss

L'Amour de mon coeur

Filed Under (,,, ) by Anonyme on dimanche 28 septembre 2008

Posted at : 15:05 Liens vers cet article

Septembre 2008 - Chopper
Petite je croyais qu'il existait caché
A mes yeux innocents, le temps de La Rencontre
Du Voleur de mon coeur impatient dans son antre.
Le Voleur vînt, mon coeur s'en retrouvât hâché.

Ainsi donc est le Grand Amour ? me demandais-je
Au lieu d'un tendre Amant, on trouve un brigand ?
Qui vous transforme le coeur en brasier brûlant
Puis il n'en reste après qu'un désert blanc de neige.
Même si le brigand s'est aussi pris au piège
Cela ne console pas mon coeur saigné à blanc
Incapable d'aimer, sans chaleur et mourrant.
Le Grand Amour, on ne m'y prendra plus! disais-je

Mon coeur a su aimer encore mais moins longtemps,
Moins ardemment, comme un feu noyé dans les cendres.
Il n'en restait qu'une braise rouge vif à prendre
Aussi aucun Voleur ne le trouvât tentant.
J'étais fière et heureuse de trouver un amant
Pour cette chaleur perdue dans un désert blanc
Plus jamais je ne pourrai souffrir! m'exclamais-je
Il n'y a rien qui puisse brûler à nouveau
Mon coeur est à l'abri du temps dans son caveau.
Je n'avais rien compris à ce désert de neige.

Bien que froid et blanc, c'était un désert de cendres!
Mon coeur hivernant voulait voir sa vie reprendre
Et comme un phénix, il renaissait doucement
Dans un amour entravé et tout étriqué,
Adapté à une braise, au plus un briquet,
Sûrement pas à mon coeur et son feu dormant.

Je souffrais milles maux par mon feu dévorant
Qui réclamait la forêt à naître des cendres.
Sans Grand Amour, eau vitale, elle ne pouvait prendre.
Mon coeur renaissait et rendait mon corps mourant.
Mais je rencontrais alors un nouveau Voleur
Dont je fus bien vite la Voleuse ignorante
Que mon coeur avait choisi d'être son Amante.
Mon amour de ce moment était mon malheur
Car il ne pouvait pas convenir à mon coeur
Et m'empêchait de suivre le nouveau Voleur.

Une question mis un terme à mon long amour,
Mettant à nue la braise de mon coeur meurtri.
Elle était incomplète, il y avait eu délit!
Je comprenais que mon coeur m'avait joué un tour,
En plus d'être sa Voleuse, Il m'avait volé
Mon coeur brûlant et dévorant l'avait voilé.
De l'Amour de mon Voleur est née la forêt
Réclamée par le brasier qui voulait renaître
En mon coeur que je peinais tant à reconnaître
Les pousses verdoyantes montaient sur la craie.
Jour après jour le feu de mon amour grandit
Sur les nouveaux arbres et et les vertes prairies
Comme le buisson ardent, sans rien consumer
La forêt brûle intacte et dégage un fumet.

Je comprends maintenant ce qu'est le Grand Amour.
Ce n'est pas la force du feu mais son respect
De ce qu'il doit brûler pour vivre et son aspect
Puissant et doux, prêt à brûler fort chaque jour.

La pointe du Moulinet - Dinard

Filed Under (,,,, ) by Anonyme on vendredi 19 septembre 2008

Posted at : 13:07 Liens vers cet article

Dinard - pointe du Moulinet

Infos : La pointe du Moulinet par marée très basse (coefficient de marée: 100). Derrière la pointe du Moulinet on peut voir la cité d'Alet mais pas les blockhaus contruits pendant la seconde guerre mondiale par les Allemands.

Ce que j'aime : Le lieu... toute mon enfance.

Anecdotes : Il faut imaginer qu'à la marée haute correspondante, le bas de la promenade peut être recouvert par la mer, là où les promeneurs se trouvent (les points rouges et blancs sur la photos)

Port Salut - Dinard

Filed Under (,,,, ) by Anonyme on mardi 16 septembre 2008

Posted at : 21:46 Liens vers cet article

20080912_Port-salut

Infos : Cette photo de Port Riou a été prise à Dinard en Bretagne le 12 Septembre.
Au fond, on peut deviner Fort Harbour au centre et à droite l'île de Cézembre.

Ce que j'aime : Les couleurs, le mélange, plage-ciel-verdure... en fait un peu tout... et le côté désert!

C'est une belle journée...

Filed Under (,, ) by Anonyme on mardi 2 septembre 2008

Posted at : 09:47 Liens vers cet article

J'aurais dû rester coucher...

Car trop contente d'arriver à l'heure pour choper le train SARA de 8h03 au lieu de 8h17, j'ai snobé le RER VICK de 7h59 qui va à Versailles Rive Gauche. Erreur fatale, surtout que j'avais entendu que les trains DEBA (départ de Saint-Quentin en Yvelines - où je me rends) étaient supprimés. Après le départ du VICK, j'ai eu droit à l'annonce "tous les trains SARA sont supprimés suite à un incident voyageur en gare de Saint-Quentin en Yvelines". Grrrrrrrrr

Du coup, j'ai attendu le RER suivant dont le terminus était Chaville-Vélizy, j'ai marché jusqu'à Chaville Rive Gauche pour attendre un train qui allait jusqu'à Saint-Cyr... qui passait à 8h45... Parce que bien sûr les trains vers Rambouillet (qui s'arrêtent aussi à Saint-Quentin) étaient également supprimé. Joie, paix, bonheur...

Heureusement, arrivée à 9h10 à Saint-Cyr un collègue a pu me choper en voiture à la gare! Parce que monter dans le prochain train pour Saint-Quentin, vu la foule sur le quai, ce n'était pas du tout gagné!


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...