Skinpress Demo Rss

Je n'y arriverai pas....

Filed Under (, ) by Chopperrette on samedi 31 décembre 2011

Posted at : 17:50 Liens vers cet article

Impossible... pas d'inspiration, ou du moins pas assez pour une histoire digne de ce nom. Des idées mais pas de cohérence, pas vraiment de trame.

Je ne tiendrais pas ma 12e histoire de l'année. Je me console en me disant que de toutes façons, elle arriverait trop tard et peu la lirait. Ok ça ne constitue en rien une excuse. Mais j'ai commencé l'année dernière donc j'en ai fait 12 consécutives mais pas 12 sur 2011. Un petit échec je dirais mais je m'en remettrai.
Et si jamais je refais une histoire triste on va me pourrir!!

Alors je me dis que finalement, j'ai quand même bien travaillé toute l'année à écrire une petite histoire, A VOUS!! (Sympa la fille? oui je sais...)
Je veux bien épargner Mélusine car elle a écrit plusieurs histoires. Pour les autres lecteurs de mon blog, ça me plairait de lire une histoire pour changer. Voulez-vous bien jouer le jeu? Je rajouterai dans cet article les liens vers les histoires des quelques courageux qui tenteront l'expérience.

52/2011 - semaine 52 et fin

Filed Under (,,, ) by Chopperrette on dimanche 25 décembre 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article



Infos La dernière photo de ce projet. Réunion de famille oblige en cette fin d'année, cela me paraît approprié pour terminer.

Ce que j'aime J'aime beaucoup la frimousse renfrognée de la plus petite des matriochkas ainsi que la diagonale.

Anecdotes D'accord vous avez le droit d'être un peu déçu, ce n'est pas l'apothéose. J'ai quand même retouché la balance des blancs, il y en avait furieusement besoin plus un petit lissage nécessaire du bruit. J'ai un petit peu ramé pour cette dernière car la semaine fut chargée et... j'ai fini au lit avant la fin du repas du réveillon. Je m'en suis extirpée tant bien que mal pour finir mon projet et manger un peu au passage.
Je suis donc moi-même un peu déçue de ne pas proposer mieux, surtout que cela fait quelque chose de le terminer. Un petit bilan s'impose.

Sur ce projet 52, je suis tout de même contente d'avoir tenu le rythme, même si certaines semaines furent plus difficiles que d'autres, la fin d'année en particulier. J'ai essayé de m'obliger à faire des photos que je n'aurais pas forcément faites, de travailler des effets en post-production comme à la prise. Je suis contente de l'ensemble au final et ma préférée de l'année serait... J'hésite entre le HDR de la semaine 34, les ombres chinoises de fougères de la semaine 6 et le côté très personnel de la semaine 46. Je vais garder le podium dans l'ordre donné.

Je pense que cette expérience m'a faite progresser, de par le fait de pratiquer régulièrement et trouver une solution en un temps imparti les soirs d'angoisse de photo blanche le dimanche soir. Je ne referai probablement pas un autre projet 52 et encore moins un 365 mais quelque part, je le regrette presque. Mon projet se terminera quand j'aurais fait un livre de toutes ces photos et j'aurais un souvenir de cette année 2011. Je me dis que c'est presque dommage de ne pas le faire pour chaque année, avoir un témoignage des jours ou des détails qui ont compté au cours d'une année.
Mais il est bon aussi de faire de nouveaux projets. Je compte bien partir sur autre chose mais ce n'est pas encore défini. Merci à tous ceux qui m'ont suivie et soutenue sur cette année 2011. Je vous souhaite à vous aussi de faire un projet photo et de le mener à bien!

Bonnes fêtes de fin d'année à tous!

PS: Je sais qu'il me reste mon histoire du mois à écrire mais ça viendra, promis!

52/2011 - semaine 51

Filed Under (,,, ) by Chopperrette on lundi 19 décembre 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article



Infos : Jeu de dames chinoises. J'ai moi-même démarrer la partie avec les 6 couleurs.

Ce que j'aime : J'aime la "ligne" d'attaque rouge. J'aime aussi énormément ce jeu, en plus il est en bois, tout pour me plaire. Comme j'y ai rejoué récemment j'avais envie de marquer un peu le coup. (jeu de mot pourri même pas intentionnel... désolée)

Anecdotes : J'aime beaucoup les dames chinoises, bien plus que nos dames occidentales auxquelles, et ça n'aide pas à aimer c'est sûr, je suis archi nulle. Moins nulle qu'aux échecs... quoi que... je suis peut-être plus nulle encore vu que les dames c'est plus facile que les échecs. Bref... tout ça pour dire que si jamais il y a des volontaires, je suis parée!! J'aime particulièrement les parties où les 6 couleurs se bloquent au centre et où ça devient vraiment difficile de suivre et d'avancer. Je suis aussi une grande fan du Quarto! mais le problème est que je n'ai personne avec qui jouer... Y en a-t-il qui connaisse le Quarto! dans l'assistance??

52/2011 - semaine 50

Filed Under (,,, ) by Chopperrette on lundi 12 décembre 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article



Infos : Une photo prise dans la maison où j'ai grandi. Comme tous les ans depuis des lustres, les voisins ont mis en place les décorations de Noël.

Ce que j'aime : Encore une photo un peu nostalgique que j'aime pour ce qu'elle m'évoque. J'ai choisi "d'immortaliser" cela pour mon projet 52, pour ne pas oublier plus tard.

Anecdotes : Aujourd'hui ça me paraît chargé comme décorations, et encore vous n'en voyez qu'une petite partie, mais quand j'essaie de les regarder avec mes yeux d'enfant, j'y retrouve un peu de la "magie" de Noël qui a disparu en grandissant.
Aujourd'hui je me rends compte que cela apportait beaucoup de chaleur à cette période de l'année où les jours sont les plus courts. Quand on revient de dehors où on a eu froid, bien que ce ne soit pas les jours les plus froids de l'hiver, les couleurs chatoyantes des guirlandes et autres décorations réconfortent un peu de la nuit et du gris qui règnent dehors. C'est peut-être une autre raison pour laquelle les gens décorent leurs maisons pour Noël. Ce n'est pas seulement pour les enfants et les fêtes de fin d'année, mais aussi pour garder le moral face à la grisaille.

Sécurité

Filed Under (, ) by Chopperrette on jeudi 8 décembre 2011

Posted at : 21:40 Liens vers cet article

La sécurité, un grand sujet. A force d'aller à droite et à gauche chez des clients, force est de constater que les lieux les plus sécurisés ne sont pas forcément ceux auxquels on s'attend. C'est dans ces moments-là qu'on se rend compte à quel point l'être humain est souvent le maillon le plus faible de la chaîne. C'est donc tout à fait compréhensible que cette faille soit exploitée. J'imagine assez facilement que quelqu'un d'un peu renseigné et avec ce qu'il faut d'audace rentre dans bien des endroits et pas simplement l'épicerie du coin. Il vaut mieux en sourire, mais quelque part ça fait un peu peur aussi. Au final, j'ai l'impression que ce qui fait tenir le système est que la majorité des gens est honnête et ne vient pas avec des intentions malveillantes. Pourvu que ça dure, sinon la vie deviendrait un véritable enfer.

52/2011 - semaine 49

Filed Under (,, ) by Chopperrette on lundi 5 décembre 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article



Infos : Photo prise durant un déplacement professionnel. Pour une fois, j'ai photographié le matériel qui a souffert. Il s'agit donc encore une photo souvenir d'un événement marquant de ma semaine.

Ce que j'aime : A la base j'aime bien le bel alignement des composants. J'aime aussi le violent contraste entre le vert et le noir du composant, probablement défectueux, qui s'est détruit avec force d'étincelles.

Anecdotes : Ce n'est pas moi qui ait vu les étincelles mais cet élément est juste un point de malchance d'une semaine pénible. J'ai beaucoup aimé les remarques des collègues: "mais tu es sure que ta carte est grillée?". Heu.. oui les gars, je vous enverrai la photo et on en rediscute!
Bon pour info c'est exceptionnellement rare qu'une carte 24 ports analogiques nous fasse un coup pareil. Normalement, ça n'arrive en fait jamais sauf si un rigolo s'amuse à brancher un équipement qui enverrait du courant... sauf qu'on n'a trouvé qu'un fax correspondant au port du composant cramé... La guigne... on a eu que ça sur ce site de toutes façons. Evidemment, on n'avait pas de remplaçante sur place, trop facile sinon.

Il en faut peu pour être heureux...

Filed Under (, ) by Chopperrette on samedi 3 décembre 2011

Posted at : 11:15 Liens vers cet article

Ce matin sous la pluie... 3 filles, entre autres, en selle...
Du mieux, je suis plus détendue mais pas encore assez. Cependant, je pense que l'échauffement en 125 m'a bien aidé. Surtout pour affronter la bataille avec la boîte de vitesse de la 600, en particulier pour trouver le point mort à l'arrêt et repasser en première.

Mais là où j'étais contente c'est de servir "d'exemple" pour une élève lors d'un exercice. Le moniteur voulait qu'on pousse plus la première pour faire "chanter" un peu les moteurs. J'ai manifestement été la moins timide des trois, ça fait plaisir. Il en faut parfois peu pour être heureux, même si j'étais avec deux autres filles qui sont, en général, plus timides avec les moteurs. J'en profite, je ne suis pas sure que ça arrive souvent!

52/2011 - semaine 48

Filed Under (,,, ) by Chopperrette on lundi 28 novembre 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article



Infos : Une photo prise lors d'un de mes déplacements en clientèle. Des fois, on voit des trucs bizarres dans les locaux techniques...

Ce que j'aime : Je dois avouer que le passage des câbles m'a marquée... J'ai essayé de faire au mieux pour rendre le côté "pendu", le sujet est difficile bien qu'il soit patient et ne bouge pas.

Anecdotes : Cette photo est plus un "souvenir marquant" qu'une photo artistique. Il faut imaginer une baie de brassage à gauche de l'image.
Quand j'ai débarqué dans la salle et que j'ai vu le "passe-câble", je me suis dite que je tenais ma photo de la semaine. Je me doute que ça ne parlera pas forcément à ceux qui ne connaissent pas l'envers du décor du réseau des entreprises... Ne vous inquiétez pas, ce n'est pas toujours comme ça. Il y a le souci du détail de ne pas laisser traîner par terre les câbles. Globalement c'était "propre", il faut rendre hommage à ce malheureux câble d'alimentation, tout repose sur lui.

Premiers tours

Filed Under (, ) by Chopperrette on samedi 26 novembre 2011

Posted at : 10:46 Liens vers cet article

Deux premiers cours de passé... Bon il va falloir détendre un bon coup le haut du corps. Un genou éraflé avec hématome en formation mais rien d'insurmontable. Une main gauche trop crispée, la "pince" est douloureuse à l'usage... Il fait froid mais jusque là ça va. J'ai eu l'impression de revenir à mes premières leçons de conduite de voiture. Trop à gérer d'un coup, alors le cerveau sature sur la nouveauté et on ne manque pas de se dire "mais j'y arriverai jamais". Le cap psychologique habituel à franchir. Allez, allez, la suite dans une semaine vu que je suis encore en déplacement la semaine prochaine. Je vous le dis, il y a encore beaucoup BEAUCOUP de boulot devant moi.

52/2011 - semaine 47

Filed Under (,,, ) by Chopperrette on lundi 21 novembre 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article



Infos : Photo prise le dernier soir de mon déplacement à Carros recadrée au format 16:9 que je trouvais plus adapté.

Ce que j'aime : J'aime le côté fusée/comète/ce que vous voudrez créé par les phares de la voiture. J'ai l'impression que le sens du mouvement est inversé par rapport à la réalité et ça me plaît. Plus la petite diagonale qui ne gâche rien.

Anecdotes : Coup de chance, je ne pensais pas récolter un tel effet en me lançant dans la prise de nuit "feux de voitures". J'ai fait plusieurs photos et c'est celle que je trouvais la plus originale... enfin la moins "déjà vu"... et aussi la moins ratée (flou de bougé de l'appareil). Bon ok, ce n'est pas d'une originalité fracassante mais c'est un exercice que je n'avais encore jamais fait. Donc voilà, je m'étais promise de tenter une photo de nuit de ce genre cette année. Ca, c'est fait!
Au passage, j'étais sur une passerelle pour vélos dont vous voyez un bout à droite de l'image.

Le choix impossible

Filed Under (, ) by Chopperrette on mercredi 16 novembre 2011

Posted at : 08:44 Liens vers cet article

Aujourd'hui, vous serez prévenus, l'histoire de ce mois ne sera pas gaie! Oui j'avais envie d'un truc bien triste, préparez vos mouchoirs... Pas sûr que je vous tire une larme cependant... Promis, j'essaierai de faire un effort avant Noël et je vous livrerai un truc plus joyeux, plus dans "l'ambiance"... ou pas. On verra, ou plutôt, JE verrai, c'est moi qui tient le clavier après tout!


Le choix impossible


Une femme est assise sur un banc, manifestement lasse, le poing serré sur un mouchoir. Le contour de ses yeux a rougi, elle a dû beaucoup pleurer pour en arriver là. Cependant, ça ne devait pas être assez, ses yeux brillent encore de nouvelles larmes. Pourquoi est-elle là, seule et triste, sur ce banc public qui accueille habituellement les gueules sympathiques des amours débutants de la chanson de Brassens? Elle a tout pour plaire de l'extérieur, rien qui ne devrait la faire pleurer en tout cas. Voulez-vous connaître son histoire? On ne peut pas la lui demander, elle n'est pas en état de la raconter. Mais moi je peux, il vous suffit de lire la suite...

Dans l'idéal, il faudrait remonter à son adolescence, quand sa belle frimousse brune aux cheveux courts et rebelles montraient des yeux noisettes déterminés. Elle ne savait pas trop ce que l'avenir lui apporterait mais elle ne comptait pas se laisser faire par les événements. Elle mènerait sa barque et les événements se plieraient à sa volonté. Elle savait très bien quel métier elle ferait, et cela depuis un bon moment: pilote d'hélicoptère. Ses yeux et ses oreilles ne présentaient aucun frein à ce rêve... non ce n'était pas qu'un rêve, un rêve laisse place à l'espoir ou un peu au hasard. C'était bel et bien un but, et il serait atteint de manière rationnelle sans laisser aucune place aux aléas.

Motivée? Quelle question! Pilote d'hélicoptère, en étant une femme exige plus qu'une simple motivation. S'intégrer dans un monde d'hommes, ce n'est pas donné à toutes, il faut du caractère, surtout pour compenser son mètre 61, juste assez pour les critères de l'armée. Déterminée, résolue, inflexible, voilà les termes qu'elle affectionnait pour décrire comment elle arriverait à son objectif. Elle était obligée de passer par l'armée pour des raisons financières évidentes. Elle avait donc travaillé de son mieux à l'école et passé toutes les épreuves. Elle avait réussi à franchir tous les obstacles et s'était battue pour faire sa place, récolter l'estime de ses homologues masculins. Ses supérieurs voyaient en elle un très bon élément, son but avait été largement atteint. A 25 ans, elle était fière de son parcours, il était conforme à ce qu'elle avait voulu.

C'était la partie que j'ai décrite au début, la partie sans tâches, celle où tout va bien et qui ne prédestine pas à pleurer un jour sur un banc public en bois vert. A la veille de ses 30 ans, elle n'était plus du tout aussi fière car elle avait l'impression de se trahir. Son monde avait basculé, par petites touches avant que cela ne devienne une évidence. Sa vie devait changer, elle avait un choix à faire... et quel choix...
Le verdict était tombé la semaine précédente, impitoyable, et avait le nom suivant: décollement de la rétine. Elle avait été soignée, mais sa vue ne pouvait bien sûr retrouver son niveau d'antan. Cela mettait un terme à sa carrière de pilote dans l'armée, non négociable. Alors il fallait choisir ce qu'elle allait devenir: dans l'armée elle pouvait encore se reconvertir dans le personnel navigant ou au sol, sinon pilote d'hélicoptère dans l'aviation civile. Vous parlez d'un choix... Elle ne voulait aucun des deux.

Pilote dans l'aviation civile, ce n'est pas si mal, c'est confortable... mais c'était trop tôt pour elle un tel "confort". D'autre part, sa vue pouvait encore baisser et elle serait alors recalée aux examens médicaux. Même pour le civil, son cas était "limite" et elle aurait du mal à être recrutée. Jouer les taxis pour les riches, elle n'était psychologiquement pas prête à sauter le pas, juste pour voler. De toutes façons, elle avait de grandes chances de devoir arrêter de piloter d'ici 2 ans pour raisons médicales. Mais les médecins n'étaient pas sûrs, son cas pouvait rester stable des années ou s'améliorer un peu avant la dégénérescence normale de l'oeil vers la presbytie.
Les métiers autour du pilote? Comment avoir la tentation permanente, les regrets, la frustration, la colère de l'injustice... être dans le bain sans pouvoir y nager... non impossible pour elle à supporter.
Alors que devait-elle faire? Plaquer l'aéronautique? Mais pour faire quoi? A part l'aéronautique, rien d'autre ne l'intéresse assez pour envisager une carrière. Quel métier exercer après celui de pilote d'hélicoptère? L'aéronautique, c'est toute sa vie... l'abandonner, c'est renier une partie d'elle-même, une partie fondamentale... impossible.

Et nous nous retrouvons à côté d'elle sur ce banc vert. Ses larmes coulent à nouveau devant son choix à ses yeux impossible. Aucun des chemins qui s'offrent à elle ne l'intéresse, aucun qui ne correspondent à son choix à elle. Mais son choix bien à elle n'est plus possible. L'indifférence du monde à son cas, elle s'en moque ou plutôt non, elle l'apprécie. La condescendance des autres la révolte. Le dernier choix qui peut rester lui est tout aussi impossible à mettre en oeuvre: elle n'a pas prévu d'arrêter de vivre même si elle ne peut plus voler. Alors comme elle sait qu'elle ne peut pas rester sur ce banc, ni continuer la vie qu'elle a toujours connue, elle doit faire un choix...

Impossible...

52/2011 - semaine 46

Filed Under (,, ) by Chopperrette on lundi 14 novembre 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article



Infos : Photo prise hier dans le jardin de la maison où habitent mes parents.

Ce que j'aime : Je ne suis pas sure d'aimer la photo en elle-même mais les souvenirs d'enfance que je lui attache.
J'ai tout de même essayé de rendre la taille imposante du portique, qui fait plus de 3m de haut, surtout pour une gamine de 6 ans. C'est peut-être le point que j'aime avec les dalles au sol et l'arbre qui pousse et dont il faudrait couper des branches pour utiliser à nouveau ce portique.

Anecdotes : Aujourd'hui ce jardin n'est plus officiellement "ouvert" à tous les co-propriétaires. En effet, il est rattaché à un seul des appartements de la copropriété. Mais les anciens propriétaires laissaient le libre accès et quand j'étais petite, j'ai fait pas mal de balançoire sur ce portique. Il avait été remis en état à l'époque (allez un petit coup de vieux, il y a plus de 20 ans) pour mon frère et moi; notre voisin ne voulait pas qu'il survienne un accident alors que nous étions sur les balançoires. L'arbre était déjà un peu envahissant sur le portique lorsque j'étais petite mais moins qu'aujourd'hui.

Un peu de laisser-aller à prévoir

Filed Under (, ) by Chopperrette on vendredi 11 novembre 2011

Posted at : 21:54 Liens vers cet article

Avec le boulot, quelques soucis perso et les déplacements professionnels, un léger passage à vide est à prévoir sur ce blog... Je vais bien sûr me focaliser pour tenir mon projet 52/2011 et je peux vous rassurer sur le fait que l'histoire de ce mois est déjà écrite. Elle est planifiée pour le 16 novembre. J'hésite à l'avancer au 12.. ah bah tiens le 12 c'est déjà demain! Donc non, ça restera planifié le 16 pendant que je serais dans le Sud de la France. Allez haut les coeurs, il faut déjà penser à satisfaire l'activité commerciale de cette fin d'année. L'éternelle course aux cadeaux de Noyel. Bonne recherche à tous ceux qui "jouent" le jeu!

52/2011 - semaine 45

Filed Under (,,,, ) by Chopperrette on lundi 7 novembre 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article



Infos : Photo prise en forêt de Rambouillet. C'est la saison pour ramasser les champignons... ou quand on ne les aime pas comme moi, les photographier.

Ce que j'aime : J'aime le bout "croqué" du champignon ainsi que le petit insecte sur le chapeau. La petite touffe d'herbe parmi les feuilles mortes rehausse un peu la dominante "rouille" de l'automne. Dame Nature a toujours le chic pour assortir les couleurs.

Anecdotes : Il fallait profiter de ce week-end et du temps encore "chaud" de cet automne. Il n'est pas encore besoin de se protéger les mains du froid.

Une soirée à Montmorillon

Filed Under (,,,, ) by Chopperrette on mercredi 2 novembre 2011

Posted at : 08:19 Liens vers cet article



Infos : La semaine dernière j'étais en déplacement à Montmorillon. Je n'ai eu qu'une soirée pour prendre des photos.

Ce que j'aime : J'ai aimé la motte Féodale qui est un peu floue. Le problème c'est qu'à main levée c'est très compliqué et impossible de poser l'appareil quelque part. J'ai aussi eu mon gros coup de coeur pour le vieux pont et l'arbre de la liberté, bien que cette dernière photo ne soit en rien inoubliable.

Anecdotes : J'ai trouvé cette ville de province très mignonne et j'aurais aimé la voir en journée. Elle est orienté sur les métiers du livre et de l'écrit, et par extension la calligraphie. Je pense que ce dernier point a influencé mon jugement. J'avais mis un point d'honneur à trouver l'arbre de la liberté de Montmorillon, même s'il n'a que 90 ans. Les arbres de la liberté sont très rares en France et je me demande s'il en reste encore un en vie qui date de la Révolution. Si oui, n'hésitez pas à me préciser une ville... ou plus vraisemblablement un village où l'on peut en voir un! A défaut, je me contenterai d'une plaque commémorative comme celle de Paimpont.

52/2011 - semaine 44

Filed Under (,,, ) by Chopperrette on lundi 31 octobre 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article



Infos : Photo prise pendant mon déplacement à Montmorillon.

Ce que j'aime : J'aime bien le côté paisible de cette photo. J'aime aussi "l'oeil" fait par l'arche du pont.

Anecdotes : La photo vous rappelle quelque chose? Probablement le vieux pont de Mende que j'ai photographié en début d'année. Non je ne vais pas vous mettre la comparaison, mon pauvre s80!!! J'ai bien fait de le changer, le gain en réduction de bruit est considérable sans compter qu'il me semble prendre un peu mieux la lumière. J'ai préféré ne pas modifier la balance des blancs, le rendu me déplaisait sur cette photo.

52/2011 - semaine 43

Filed Under (,,, ) by Chopperrette on lundi 24 octobre 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article



Infos : Verre éclairé par l'arrière avec une petite lampe à LED.

Ce que j'aime : J'aime bien le dégradé de couleurs, le fond bien noir et le rai de lumière qui donne l'horizontale.

Anecdotes : Le verre fait son show, je suis plutôt satisfaite du résultat même si ce n'est qu'un essai et qu'il va falloir travailler le light painting sérieusement parce que je ne suis pas au point. Je regrette un peu le reflet tronqué mais... on ne pense pas à tout, j'ai déjà pensé à utiliser mon gilet noir pour camoufler l'arrière plan, n'en demandez pas trop. J'ai passé des heures à plancher sur ma photo de la semaine... vivement la semaine prochaine, je serai en déplacement donc j'espère bien ramener une photo "provinciale" pour changer un peu.

Parfois je me sens comme ça...

Filed Under (,, ) by Chopperrette on samedi 22 octobre 2011

Posted at : 09:18 Liens vers cet article

Une barre et ça repart!


Infos : Lama photographié pendant mes dernières vacances au zoo de la Palmyre.

Ce que j'aime : J'aime la tête de ce lama qui "mange" la rambarde. J'hésite entre le ridicule, la bêtise, et... je ne sais pas, après tout ce n'est qu'un lama captif.

Anecdotes : Quand je l'ai vu faire son manège avec la barre, je voulais absolument l'immortaliser. Et puis ce n'est pas forcément simple avec un lama noir et un arrière plan sablonneux bien clair. Là je dois finir de trier mes photos et j'ai envie de faire comme ce lama, à savoir un truc bizarre et incompréhensible aux autres.
Si ce lama vous fait au moins sourire, je n'aurais pas perdu mon temps. Pour les autres photos du Zoo, c'est par ici.

Next Step!

Filed Under (, ) by Chopperrette on mardi 18 octobre 2011

Posted at : 19:16 Liens vers cet article

Ca y est!!

Première étape terminée: j'ai réussi mon examen de code ou "Epreuve Théorique Générale". Ne me demandez pas le nombre de fautes, je ne sais pas. Oui avec le boîtier on devrait mais non on ne sait pas quand même, sauf quand on rate l'examen, là vous gagnez le droit de savoir.

Conclusion: Mieux vaut ne pas savoir! Ca veut dire qu'on a réussi. Et après tout, c'est un examen, qu'on ait  fait 0 ou 5 fautes ne change rien, il n'y a pas de mention ou de bonus pour la suite. Donc circulez, il n'y a plus rien à voir.

J'ai quand même bien fait de prendre mon après-midi. Convocation à 15h mais RV à 14h45, au final on est passé vers 15h30-15h45. 30 bonnes minutes d'examen, encore 10-15 minutes pour rendre les boîtiers un par un et avoir le résultat. Bilan: arrivée 14h30 - départ 16h30.

Mais j'avais raison, que je l'ai ou pas, je n'aurais pas eu la tête à travailler après. J'ai eu droit à ma "douche froide" en emmenant le chat chez le véto, merci la pluie. Pas de jaloux, le chat a eu droit à être un peu mouillé aussi, la pluie rentrant par les trous de la caisse.

Je suis peut-être mouillée...
MAIS JE SUIS TROP CONTENTE - Réponse D.

52/2011 - semaine 42

Filed Under (,,, ) by Chopperrette on lundi 17 octobre 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article



Infos : Photo d'une vieille amie. Il s'agit d'une pose longue et l'éclairage a été fait à la lampe de poche.

Ce que j'aime : J'aime les reflets dans les cordes en nylon et les ombres. J'ai toujours aimé la couleur de son bois et le motif de la rosace.

Anecdotes : Cela fait plus de 10 ans que j'ai achetée cette guitare classique. Je m'en sers trop peu mais j'y tiens énormément.
Côté light painting, j'ai pas mal de progrès à faire. Le cadrage est criticable mais c'est la partie que je préfère sur ma guitare, ainsi que le dos où le motif de la rosace est également reproduit. J'aurais peut-être pu faire mieux, mais j'y ai déjà passé pas loin d'une heure et j'ai perdu un peu patience à la fin. Imaginer repartir pour une autre heure pour refaire le cadrage les tests d'éclairages m'a découragé d'avance.

Portraits

Filed Under (, ) by Chopperrette on vendredi 14 octobre 2011

Posted at : 08:26 Liens vers cet article

Pour changer un peu l'exercice, j'ai décidé de relever le défi de Mélusine et son amie Nini. Elles ont chacune écrit un portrait, voir ici et . Je vais donc essayer d'y ajouter ma touche et de leur donner une histoire. Le texte est donc particulièrement long ce mois-ci. J'ai mis les parties que je n'ai pas écrites en italique, au cas où vous les connaîtriez bien, ne mélangez pas avec mes dialogues que j'aime mettre en italique. A vos claviers pour le verdict!


Portraits


Ses cheveux auburn coiffés d'un chapeau cloche blanc décoré d'un lys, elle avait cette prestance qu'ont les femmes convaincues de leur beauté. Le dos droit, le menton haut, sa bouche aux lèvres gourmandes et colorées de la dureté du courage qui habitent les femmes qui ont déjà beaucoup souffert, elle transpirait l'assurance à quinze pas. Quand elle avançait dans la rue, perchée sur ses talons aiguilles, sa robe légère dansant dans la bise pour révéler la courbe douce de ses reins, se plaquant sur sa poitrine pour en dévoiler la rondeur, les hommes et les femmes se retournaient sur son passage pour ne pas la perdre du regard. Elle était cette personne à qui l'on pense, quand on ferme les yeux le soir et à qui l'on rêve, une fois le sommeil descendu sur les esprits.

Personne n'aurait eu l'audace d'aller lui dire qu'elle avait du charme. On ne dit pas aux belles femmes qu'elles ont du charme, bien qu'elle n'en manquât pas. Quand un homme se penchait à son oreille, une main posée sur son bras pour en sentir la chaleur, le nez près de sa nuque pour humer son parfum, il lui susurrait qu'elle était une femme magnifique, dont la beauté faisait pâlir les étoiles. Elle répondait d'un sourire parfait, ses pommettes d'aristocrate se colorant d'un rose délicat, comme si elle ignorait tout du don extraordinaire que la nature lui avait offert. Puis, elle demandait qu'il aille lui chercher un verre au buffet, ou bien prétendait devoir aller aux toilettes et, dès qu'il avait le dos tourné, disparaissait comme un courant d'air. Il ne restait alors au pauvre prétendant, que la vague émanation d'un parfum envoutant, un reste vaporeux de fantasme inassouvi.

Aux audacieux qui la regardaient trop, qui osaient aborder ce qui devait rester divin, qui espéraient vaniteusement posséder un être libre et sauvage, elle n'accordait jamais plus qu'une conversation, quelques regards, des sourires discrets. Parfois, elle leur faisait l'honneur de rire, illuminant son visage de déesse d'une vie brutale et vive qui irradiait alors de son être comme une nuée ardente.

Aux médisantes rongées de jalousie qui crachaient sur son honneur comme des serpents, elle les toisait d'un regard aussi froid et terrible qu'un vent d'hiver, les terrassant de sa superbe et de sa grâce, de son infinie supériorité. Aucun besoin de parler, de nier, de redresser les torts qu'on lui faisait, il lui suffisait de balayer l'assistance de ses yeux turquoises dans lesquels brillait la splendeur de l'eau sauvage et idyllique, aussi nuancée sous le soleil que les reflets d'une opale.

***

Il était de ces hommes à la nonchalance étudiée, au négligé sophistiqué, de ceux qui passent des heures devant leur miroir pour obtenir une coiffure façon "je sors du lit" couplée au début de barbe de celui qui n'a pas eu – ou pris – le temps de se raser. Sa veste de costume couplée au jean froissé volontairement délavé lui donnait l’allure d’un adolescent trop vite grandi, d’un étudiant qui essaye tant bien que mal de se donner l’allure d’un homme mûr et sérieux. Ses grands yeux d’un vert très clair et ses cheveux d’un blond à faire pâlir d’envie Marilyn Monroe parachevaient le tableau, le faisant basculer de la catégorie de « beau gosse » à celle de « gueule d’ange » sur qui on se retourne dans la rue.

Les propositions ne manquaient pas, tant les demandes en mariage intempestives que les suggestions de se lancer dans le mannequinat ou une carrière d’acteur. Il laissait glisser, avec un sourire, un de ces sourires innocents de gamin qui feraient fondre la banquise plus vite que tous les réchauffements climatiques du monde, et orientait habilement la conversation sur un autre sujet, sans jamais répondre aux demandes. Il préférait toujours les discussions faisant appel à sa culture, plutôt que les monologues de ses interlocuteurs sur son look ou sa plastique. Mais ce qu’il aimait par-dessus tout, c’était de s’enfermer dans son salon, roulé en boule sur son fauteuil préféré, un bon polar dans les mains, puis se laisser happer par l’intrigue, vibrer avec les personnages, pris dans sa lecture jusqu’à oublier le monde autour de lui.

On aurait pu ne voir en lui qu'un clone parmi tant d'autres de ces bobos écolos qui vont au travail en vélo, boivent du café estampillé commerce équitable et s'habillent de coton bio. Mais sa façon bien personnelle de reprendre par petites touches les éléments clefs d’un mode de vie en vogue pour se les approprier semblait retenir les médisants et faire chavirer les demoiselles, pourtant rapides à émettre en quelques coups de langue vipérins des jugements souvent fatals pour l’objet de leur étude.

Ce qu’il pouvait difficilement nier, en revancher, c’était sa réputation de séducteur. Cependant, qu’y pouvait-il, si toutes les jeunes – et moins jeunes – filles qu’il croisait étaient irrésistiblement attirées par sa personne ? Il en jouait, bien évidemment, utilisant et abusant de sa jeunesse pour justifier son incapacité à se fixer, pour dissimuler le plaisir qu’il prenait à papillonner d’une fille à l’autre en attendant de trouver celle aurait assez d’audace et de charme pour le retenir. Et à ceux qui le traitaient de bourreau des cœurs, il répondait qu’il n’y a de victime plus facile à attraper que celle qui est consentante, et qu’il aurait été bien sot de ne pas en profiter.

*** ***


Ce soir d'automne, il pleuvait doucement. Il courait négligemment dans les rues pour arriver à l'heure. Il ne tenait pas spécialement à être présent à cette soirée mais... il le fallait, il s'était engagé avant de vivement regretter quelques temps après, cependant il était trop tard pour décliner. Il n'y ferait qu'une apparition et partirait dès que possible. En montant la volée de marches qui le séparait de la porte d'entrée, il ralentit. Un parapluie sobrement élégant, manifestement tenu par une femme, lui barrait le chemin. Il s'assura de lui tenir la porte en bois et ouvragée de fer forgé aussi noir que la nuit. Il pu entr'apercevoir son beau visage qui ne lui accordât qu'un bref regard de politesse. Au moment où ils entraient, presque ensembles, la maîtresse de maison, drapée dans sa robe de satin vert émeraude les accueillit.

- Ah tu es arrivé! ... et accompagné en plus? dit-elle dans un cliquetis de perles en se tordant les mains.
- N... commença la ravissante propriétaire du parapluie.
- Oui tout à fait! Où se situe le vestiaire, ma chère? coupa notre séducteur blond.
- Oh bien sûr! Juste à votre droite. Je vous retrouve dans la salle de réception. répondit l'hôtesse de la soirée avec un petit sourire manifestement déçu par la réponse. Ses mains s'étaient serrées suffisamment pour que les jointures blanchissent un peu. Elle s'éloigna d'un pas décidé vers un couloir d'où montait vraisemblablement les conversations de ladite réception.

Tout s'était passé assez vite et notre belle demoiselle n'eut que le temps de jeter un regard interrogateur et courroucé à son "accompagnateur". Ses yeux bleus semblaient électrisés par la colère, et exigeaient l'explication sur le champ d'une conduite aussi extravagante qu'inadmissible de la part d'un parfait inconnu. Notre belle gueule d'ange se fendit d'un sourire avant de répondre.
- Bonsoir Mademoiselle, je comprends votre réaction et veuillez excuser ma conduite... disons "surprenante".
- Vous voulez dire "déplacée" répliqua-t-elle d'un ton sec. Il considéra la réponse une petite seconde.
- Admettons, va pour "déplacée". Je vous dois des explications avant même de me présenter. Je tiens à vous prévenir, je n'ai pas fini de vous surprendre ou vous offusquer. Cette soirée m'ennuie d'avance et, puisque l'on semble pouvoir croire que nous sommes venus ensembles, j'aimerai en profiter. Ce jeu m'amuserait le temps de la soirée et m'aiderait, vu votre rayonnante beauté, à tenir éloignées les prétendantes à me raccompagner ce soir. J'en connais la plupart et je n'ai aucune envie de leur parler durant la réception. Bien sûr, j'ai parfaitement conscience de mon audace de vous demander une pareille chose, alors que nous ne nous connaissons pas, et vous auriez toute légitimité à me refuser une telle proposition. En ce cas, je m'arrangerai pour partir dès que possible et ne plus vous importunez de ma présence... un dernier point, au cas où vous l'ignoreriez, j'ai une réputation de séducteur et je ne voudrais pas que cela se révèle une mauvaise surprise pour vous par la suite.

Elle étudia attentivement les yeux verts de cet homme fier de son culot. Comment pouvait-il avoir une telle assurance? Scrutant sa chevelure blonde légèrement mouillée et sa dégaine, il avait plutôt belle allure dans son genre "je viens de réaliser l'heure et j'ai enfilé en urgence ce qui me restait de classe dans mon placard". Elle détourna le regard un instant pour s'imprégner de l'ambiance de la soirée dont le brouhaha indistinct parvenait à leurs oreilles. Effectivement, elle semblait avoir tout de ces soirées ennuyeuses où des hommes charmés balanceraient entre l'audace de l'aborder et l'indécence de la suivre du regard derrière leur flûte de champagne. Elle soupira légèrement, il n'y avait même pas de musique pour espérer s'évader des discussions. Ses yeux s'assombrirent tels des saphirs. Après un instant, qui parut à notre jeune effronté une éternité, elle replongea ses yeux dans la clarté verdoyante de son interlocuteur. Il semblait maintenant réaliser son audace et anticiper sur cette soirée. Pourquoi pas? se disait-elle. Après tout, elle n'y connaissait qu'une amie qui l'avait suppliée de venir. La proposition était totalement surréaliste et presque inacceptable mais elle offrait l'espoir d'égayer une morne soirée. Cela ne devrait pas être plus ennuyeux que d'habitude. pensa-t-elle.

- D'accord. dit-elle d'un ton posé et ferme. Alors que cela paraissait impossible le vert devint plus clair encore, comme illuminé de l'intérieur par le visage rayonnant de l'homme semblant redevenu enfant. MAIS... si votre jeu ne m'amuse pas ou dès que j'en serai lassée, je vous laisse en plan. Bien évidemment, il est hors de question que vous me raccompagniez quand j'aurais décidé de partir ou que vous ne quittiez la soirée avant que je n'ai fini de me divertir.
- Vos conditions me paraissent plus qu'acceptables et je m'y conformerai scrupuleusement. Je m'efforcerai de vous rendre la soirée agréable.
Il baissa le regard et se pencha légèrement en disant ces mots, pour manifester son allégeance à cet engagement et ses remerciements à cette créature mystérieuse. Son sérieux et sa sincérité étaient manifestes et cela arracha un léger sourire à la belle.

Après quelques présentations d'usage, il lui tendit son bras qu'elle acceptât et ils entrèrent dans la salle de réception tels des conquérants sur leur territoire fraîchement acquis. Mais il n'y avait rien de la supériorité affichée et exacerbé du vainqueur, seulement la prestance de ceux qui ont le droit d'être là. Toutes les conversations s'arrêtèrent pour regarder le couple traverser la pièce pour rejoindre le buffet. Très vite des murmures d'étonnement et d'interrogation parcoururent la salle et le lourd lustre chargé de cristal en tremblait presque. Une fois l'événement pris en compte par les invités, la soirée repris son cours.

Il tint sa promesse et la belle passa une très agréable soirée. En couple affiché aux yeux des autres, aucun prétendant n'osa l'importuner. De son côté, il se révéla un agréable compagnon de soirée. Parfois, après qu'il se soit penché à son oreille, on la vît rire. Il était cultivé et offrit une conversation variée et intéressante. De même, aucune soupirante n'osa rivaliser avec la beauté de cette femme qui restait au plus loin à deux pas. Lorsque quelque courageux les abordait malgré tout, notre charmant jeune homme se chargeait toujours des questions embarrassantes. Il mettait tout son talent pour esquiver les réponses et noyer le poisson. Elle le laissait faire et s'amusait de ses dons oratoires. L'infortuné repartait toujours sans aucune information intéressante, en ayant presque oublié sa question, se demandant également ce qu'il avait compris de la réponse.

Puis vint le moment où elle en eu assez et son regard couleur de lagon fut sans aucune ambiguïté. Il l'accompagna jusqu'au vestiaire et sortit avec elle dans la fraîcheur du soir. La pluie avait cessée depuis longtemps.
- Merci pour cette soirée des plus étranges. Adieu dit-elle simplement.
Il s'inclina légèrement pour accepter ses propos. Adieu reprit-il.
Ils partirent dans des directions opposées et ne se revirent jamais. Le hasard avait voulu leur rencontre mais ils avaient refusé d'en faire une romance. Cependant, aucun des deux n'oublia cette soirée. Cela resterait un souvenir cher à leur mémoire, d'autant plus cher que cela n'avait duré que le temps d'une réception.

Que pensèrent les témoins de ce couple durant la soirée? Qu'ils allaient bien ensembles et que l'indigent séducteur avait su apprivoiser une sublime créature... ou peut-être était-ce le contraire? Quand ils comprirent que le "couple" ne dura que le temps de la soirée, ils ne purent imaginer la réalité. Pourtant, certains furent témoins de leur "séparation". Quel étrange comportement! Ils ne pouvaient concevoir qu'il n'y avait rien, les rumeurs les plus folles couraient sur une romance ou un couple interdit. Cela amusât toujours les protagonistes, chacun dans leur vie. Ils souriaient à l'évocation d'une relation passionnée - on les avait vus à cette soirée ensembles! - et ne répondaient jamais directement, ce qui alimentait à nouveau les rumeurs.

Peut-être les avez-vous d'ailleurs entendues? Elles courent encore.

52/2011 - semaine 41

Filed Under (,,,, ) by Chopperrette on lundi 10 octobre 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article



Infos : Photo de nuit urbaine prise avec mon compact.

Ce que j'aime : J'ai été séduite par l'arbre et ses feuilles rouges. Les lampadaires et leurs reflets forment les diagonales de la photo, cela a un petit côté "piste d'atterrissage" à mon goût. Le fouillis général fait un peu "jungle". Le sujet? La jungle urbaine.

Anecdotes : Balade nocturne de chasse aux pizze. Pour la composition, peut-être que vous ne la trouverez pas grandiose mais c'est toujours pareil, on fait ce qu'on peut quand on n'a pas de trépied avec soi. Je n'avais pas envie de pousser les ISO dans leur retranchement donc... appareil posé au sol et retardateur. Un peu plus tard, quasiment au centre de cette photo est apparu l'animal qui hante les lieux... une petite minette qui se désaltérait.

Où peut-on l'acheter??

Filed Under (, ) by Chopperrette on mercredi 5 octobre 2011

Posted at : 14:14 Liens vers cet article

Stupeur... Je regardais mes statistiques, et surtout ma partie préférée, les recherches et leurs mots-clefs. La majorité des recherches comporte le mot-clef "chopperrette", normal qu'on arrive ici. Et là je tombe sur:
"acheter le sac officiel de mary poppins"
Mince alors!!! On peut l'acheter sur mon blog?? Comment l'ai-je raté? Et pourquoi j'en ai pas un moi? Tout ça parce que j'ai parlé je ne sais plus quand d'avoir le sac de Mary Poppins... Ce serait pratique, surtout si j'obtiens le permis A un jour. Vous imaginez? Le casque qui vous encombre? hop! dans le sac. L'antivol et le "coffre" de selle est trop petit? Hop dans le sac! Un casque supplémentaire pour un passager? Des gants? bon j'arrête avec ma phrase.

Si jamais je le mets au point, il y a un marché incroyable à la clef. Promis, les lecteurs fidèles seront les premiers informés et pourront le commander en exclusivité avant les autres.

... mais je crois qu'il faudra faire sans... snif.

52/2011 - semaine 40

Filed Under (,,, ) by Chopperrette on lundi 3 octobre 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article



Infos : Jeton de poker en mouvement sur fond à peu près noir... Sujet "imposé" par moi-même.

Ce que j'aime : Le mouvement du jeton et le fait que le 5 reste lisible.

Anecdotes : Bon alors... la qualité je sais, il y a du grain. Décidément, moi et les sujets imposés, c'est toujours autant difficile... Toujours le même problème: je pêche sur la mise en scène. "Bon comment on fait pour mettre en valeur un jeton de poker sans trop tomber dans la classique pile de jetons avec ou sans cartes à jouer?" Je vous pose la question!!
J'ai fait un premier essai de mise en scène.. ah je me suis un peu prise la tête à les mettre en place, j'ai dû faire 20 ou 30 photos et après coup... ah mince j'ai photographié une pizza au chorizo dis donc!!! Pour tout vous dire, ça c'est fait en deux fois. J'ai demandé l'avis d'Edrysark, il y a vu une pizza, moi j'ai vu du chorizo... on met tout le monde d'accord: une pizza au chorizo! Bon appétit!
...
J'entends des rires au fond de la salle... C'est légitime. Comment arrive-t-on à une pizza au chorizo avec des jetons de poker? C'est vrai qu'à priori, il y a un défi à relever. Et bien je l'ai fait! OK on peut aussi y voir une salade ou ce que vous voudrez bien y voir.
Bon, mais assez rigolé, j'aime bien la version N&B...
Alors forcément avec mon plat au chorizo, il a fallu faire autre chose, et on arrive à la photo du haut 200 photos plus tard. (merci le mode rafale pour augmenter rapidement le nombre de clichés... ratés...)
Je tiens à préciser que ce n'est pas la dernière que j'ai faite mais c'était, de mon point de vue qui ne vaut pas toujours plus que du chorizo, la mieux.

52/2011 - semaine 39

Filed Under (,,, ) by Chopperrette on lundi 26 septembre 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article



Infos : Statue prise avec mon compact au jardin du Luxembourg, il s'agit de l'acteur Grec d'Arthur Bourgeois. Son écriteau dit: "Ce bronze s'inspire du théâtre grec. Il représente un jeune acteur répétant son rôle, un manuscrit à la main et un masque sur le front."

Ce que j'aime : J'aime la posture, j'ai voulu laisser de la place à cet acteur pour nous montrer son rôle. Les feuilles à moitié roussies des marronniers malades en fond apporte un peu de couleur et de chaleur aux tons froids de la statue de bronze.

Anecdotes : J'étais trop en avance pour un rendez-vous un matin en clientèle. Réalisant que j'étais en fait très près du jardin du Luxembourg depuis le métro Notre-Dame-des-Champs, j'ai été y "perdre" ma demie heure d'avance. Je ne pensais pas y croiser autant de joggers à 9 heures passées du matin... mais à quelle heure ces parisiens commencent-ils leur travail?
Si j'ai mis que les marronniers sont malades, c'est qu'il est anormal que leurs feuilles soient autant rousses et tombent à cette époque de l'année. La mineuse du marronnier en est responsable et a infesté la plupart des marronniers d'Inde en France. Il est probable que la majorité de ces arbres soient à terme condamnés et remplacés par d'autres. Si vous avez un marronnier malade près de chez vous, le plus simple pour l'aider est de ramasser les feuilles tombées à l'hiver et les brûler.

Blogs: vos motivations à les lire - [MàJ 3]

Filed Under (, ) by Chopperrette on mercredi 21 septembre 2011

Posted at : 09:30 Liens vers cet article

En cette rentrée scolaire, je me disais qu'il était intéressant de savoir pourquoi lit-on des blogs. Je ne prétends pas avoir un nombre de visites délirant, pour être honnête, j'ai une dizaine de visites par jour et ces derniers mois cela représente 200 visiteurs uniques. C'est très modeste mais j'ai des visiteurs réguliers et je me demandais ce qui motive mes lecteurs à me suivre. Sincèrement, je n'ai pas de "cible" prédéfinie.
J'ai eu comme retour de quelques personnes que mon blog était original et sympathique à lire et j'admets que c'est flatteur et toujours agréable à lire... Mais ça ne me dit pas comment vous êtes arrivés ici ni pourquoi vous continuez à revenir! Alors je tente ma chance, voudriez-vous bien répondre à ma petite enquête? J'écris depuis un moment et j'aimerai connaître mon lectorat, qui a sûrement un peu évolué.

Pour les courageux, je vous invite à raconter cela dans les commentaires et y mettre l'url de votre blog ou votre site si vous en avez un, voire même de votre propre article en réponse au mien. Je reporterai tous les liens dans cet article et promis j'y ferais un tour et y laisserait une trace. Et qui sait? Je deviendrai peut-être fan?
Pour les plus timides, je vous invite à m'envoyer un mail à l'adresse précisée dans ma nouvelle page "Contact".

Pour une fois, je demande un peu de travail alors, je m'y mets sur les blogs que je suis de très près et qui sont dans mes liens. Je les classé par ordre alphabétique, du moins au plus proche.
  • Darth's Blog - Je suis arrivée sur ce blog un peu par hasard, en cherchant des informations sur la PDC... et je suis revenue séduite par la qualité du travail de Darth pour parler de sa passion photographique et l'ambiance qui s'est installée dans les commentaires. C'est un blog que je recommande à toutes les personnes intéressées par la photo.
  • Le Blog d'Edrysark - Cas très particulier, je vis avec l'auteur, suis-je donc très objective? Je l'ai vu construire son nouveau blog et prendre son nom de domaine. J'aime beaucoup ses "celui qui parle" et je regrette qu'il n'ait plus d'inspiration pour le moment dans cette rubrique. J'apprécie ses talents de photographe également. Il faudrait qu'il publie de manière plus constante mais je pense que ce n'est pas toujours simple avec le Journal du Gamer en parallèle.
  • Fotoforom - Je suis arrivée sur ce blog via le blog de Darth car Marc le commente régulièrement. J'aime bien sa manière de traiter sa passion photographique dans son blog qui est complémentaire de celui de Darth par une approche bien différente. J'aime particulièrement ses derniers tests de produits photo et ses articles techniques. Un blog à suivre pour les passionnés de photo!
  • Mojo Jojo - Je suis également arrivée sur ce blog via le blog de Darth. Comment dire... j'aime aller sur ce blog parce qu'il est complètement décalé et ne ressemble à aucun autre, il ne suit aucune règle. Vous changez d'univers pour arriver dans celui d'Emmanuel. Je pense que son blog est à son image et c'est un vrai moment de détente. J'ai beaucoup aimé sa série "Are we related", j'espère qu'il la reprendra à l'occasion... Autrement, photos, dessins, musique et bonne humeur sont au rendez-vous dans ses articles!
  • Oeil de Biche & Plume de Paon - J'ai fait partie des éléments moteurs à la construction de ce blog. Notre Mélusine a malheureusement du mal à prendre le temps de l'alimenter régulièrement mais je suis convaincue de son potentiel et que cela viendra un peu plus tard. Les études lui prennent beaucoup de son temps et elle manque d'un accès régulier à internet. Mais n'hésitez pas à y flâner en son absence!
Je crois que j'ai fait le tour, non? Il manque le blog d'Elios, c'est vrai, mais j'en suis l'auteur ça ne compte pas! Il est dans mes liens surtout pour lui faire un peu de pub. Il faudrait que je m'y remette mais j'ai préféré mettre la priorité sur ce blog. Ca reviendra, j'avais besoin de souffler un peu pour retrouver de l'inspiration.

J'attends vos retours pour mettre à jour cet article!

Ils me lisent également:
  • Le photoblog de Snash - Je passe régulièrement faire un petit tour. Je le surveille car je pense qu'il a un potentiel à révéler. Merci de ton passage et ta sincérité Snash!
  • Javierphoto - Je passe de temps en temps y faire un tour. Je me demande où son South Park photo project nous emmènera.

52/2011 - semaine 38

Filed Under (,,,, ) by Chopperrette on lundi 19 septembre 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article


Infos : Photo prise ce dimanche avec mon compact... mais où donc? Pendant la queue pour le train de la mine.

Ce que j'aime : J'ai toujours un faible pour l'eau en mouvement... Et je suis assez contente de ma pose "pas rapide" qui donne le mouvement de la roue.

Anecdotes : On s'est un peu fait avoir sur le temps de queue qui n'avait pas été remis à jour... Plutôt que 30 minutes on a plutôt eu droit à 50 minutes d'attente. Enfin bon, on ne va pas se plaindre, on nous a gracieusement offert les entrées au parc.

Où est le chat?

Filed Under (, ) by Chopperrette on vendredi 16 septembre 2011

Posted at : 23:03 Liens vers cet article

L'angoisse de la page blanche! Pourtant je me rapproche du but de cet objectif d'une petite nouvelle par mois... Mais c'est de plus en plus dur. J'ai dû mal à trouver l'inspiration... Alors j'avoue, j'ai regardé un peu ce que j'avais fait depuis le début de l'année, histoire de m'en inspirer... mais aussi de voir ce qui a plu. Et je suis retombée sur celle-ci. J'aime beaucoup ce genre de petite histoire en dialogue. J'espère que vous prendrez plaisir à la lire, en tout cas, je me suis bien amusée à l'écrire.

Où est le chat?

- Allez viens! On va finir par être en retard!
- Où est le chat?
- Comment ça... où est le chat?
- Tu sais bien! Le truc qui a quatre pattes avec une queue, qui miaule, qui laisse des poils partout et qui réclame à manger 6 fois par jour!
- Je sais ce qu'est un chat merci... Il n'est pas là, tu sais bien.
- Comment ça il n'est pas là???
- ... C'est l'âge? Tu te mets à perdre la mémoire? Je m'inquiète un peu là...
- S'il te plaît, arrête de ménager le suspens et rafraîchit simplement ma mémoire défaillante. Merci d'avance, je ne vais plus garder mon calme très longtemps.
- D'accord, d'accord, détend-toi, il est simplement en pension chez ton amie!
- .... Maintenant je comprends ton incompréhension.... au fait, on part où déjà? On va être en retard et là je pense que quitte à oublier des choses importantes, j'en oublie d'autres voire tout ou presque.
- ... Heu...
- Bah tu sais, non? C'est toi qui me disait de me dépêcher. D'ailleurs j'ai fait un effort sur ma tenue vestimentaire donc c'est sûr on va quelque part, probablement chez des amis, non?
- Oui oui...
- Ca va? J'ai l'impression que toi aussi tu as oublié!
- Non... laisse-moi juste vérifier l'adresse.
- Et le nom? ... Allez je te laisse le bénéfice du doute. Mais reconnais qu'on croirait que ta mémoire t'a fait défaut! D'ailleurs, tu auras du mal à me convaincre du contraire.
- Ah les femmes...
- Bon, le chat...
- Tu ne vas pas recommencer avec le chat!
- Mais non... c'est juste que... il n'est pas là, ça me fait bizarre. On va partir tout de suite, comme ça, hop. D'habitude, on le cherche dans ses endroits préférés pour lui bloquer l'accès de certaines pièces. Comme on le trouve rarement facilement, on s'énerve un peu, on lui court après, on lui crie un peu dessus...
Là on va simplement partir avec tout ouvert et sereins. Ca me fait bizarre, je réalise encore plus qu'il n'est pas là et il me manque.
- Ah les femmes......
- Bon on peut y aller plutôt? As-tu l'adresse, le GPS, que sais-je encore?
- Oui on peut y aller!
...
- LES CLEFS!!
- Les clefs? Elles sont dans ta main...
- Non, les clefs de nos amis. Ils nous ont prêté le double de leur appartement à la montagne et on doit en profiter pour leur rendre ce soir. Mais je ne me souviens plus où on les a mises...
- Comme on les voit, c'est sûr c'est pratique pour leur rendre... ça ne me dit rien cette histoire de clefs. Je ne vois plus du tout à quoi elles ressemblent... à moins que... le porte-clef chat?
- Oui en effet, il me semble que les clefs sont attachées à un porte-clef en forme de chat.
- C'est marrant, je me souviens parfaitement du porte-clef par contre les clefs, impossible de me souvenir de leur forme... il faut croire que c'était un détail insignifiant pour moi. Je l'ai vu il n'y a pas longtemps en plus ce chat... Laisse-moi réfléchir un peu! Ah oui ça y est, je me souviens où j'ai vu le chat pour la dernière fois!
- Et où est-il ce chat?
- Non tu ne m'as pas bien comprise. Je me souviens de la dernière fois que je les ai vues, pas de l'endroit où elles sont! Je les avais sorties de mon blouson de ski pour les mettre à un endroit où on les retrouverait plus facilement.
- C'est-à-dire?
- ... Je suppose qu'elles ne sont pas loin.
- Parfait! Toi qui était en manque de chercher le chat avant de partir quelque part... On va chercher ce foutu porte-clef chat, on sera un peu énervés avant de partir, ça fera l'affaire?
- Je ne vais pas faire la difficile... bon... où est le chat?

52/2011 - semaine 37

Filed Under (,,,,, ) by Chopperrette on lundi 12 septembre 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article


Infos : Pont-canal de la Sauldre à contre-jour. Du coup... un peu de HDR ça aide.

Ce que j'aime : J'ai trouvé le pont joli. J'aime particulièrement son reflet dans l'eau.

Anecdotes : Il a été compliqué à photographier car les rives avec le bon éclairage avaient trop de végétation. Du coup, obligé de le prendre à contre-jour. J'ai manqué de peu de finir trempée dans le canal dans la Sauldre en glissant, et l'appareil aussi, merci aux orties qui m'ont aidée. C'est ironique, ça m'a gratté plus longtemps que ça n'aurait dû mais bon... j'ai juste mis du vert sur mes affaires et l'appareil n'a rien eu.
Il y avait un reportage sur ce pont quand nous sommes passés.
Je sais, je me suis lâchée sur le traitement HDR. Mais j'aime bien comme ça. Pour ceux à qui cela pique trop les yeux, j'ai aussi une version plus douce.

52/2011 - semaine 36

Filed Under (,,,, ) by Chopperrette on dimanche 4 septembre 2011

Posted at : 22:30 Liens vers cet article


Infos : Photo prise durant mes vacances pendant une micro étape à Salles-la-Source.

Ce que j'aime : J'aime énormément les cascades. J'ai trouvé celle-là jolie et j'ai fait de mon mieux pour la mettre en valeur, on verra si c'est réussi.

Anecdotes : Je n'ai pas encore trié toutes mes photos donc... j'ai retenu celle-là de ma semaine parce qu'elle m'a plus marquée que les autres.

52/2011 - semaine 35

Filed Under (,,, ) by Chopperrette on lundi 29 août 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article


Infos : Je révise le code pour le permis A... si vous lisez mon blog, la précision était inutile.

Ce que j'aime : Le côté "saturation y a trop de panneaux".

Anecdotes : S'il n'y avait que les panneaux à savoir... le pire ce sont les règles du permis probatoire et parfois les "situations". Pas toujours simple de trouver la bonne réponse car des fois on se demande si on a le droit de faire certaines hypothèses... surtout sur le rétro arrière "il est trop près et je dois considérer un accident si je freine ou pas?" plus les cas "bon danger immédiat ou pas pour le klaxon?". Heureusement qu'on a droit à 5 erreurs...

Dernière ligne droite

Filed Under (, ) by Chopperrette on jeudi 25 août 2011

Posted at : 22:13 Liens vers cet article

Allez un petit effort. Demain soir, mes vacances débutent. ENFIN.

Je suis sur les rotules. Mais aujourd'hui j'ai vaincu! Le vectoring, la FAC attd AHAHAHAHHAHAHA. je sais vous ne comprenez rien, c'est normal. Terminer sur une victoire c'est important. Alors je ne suis pas du tout inquiète pour la photo de cette semaine, par contre, celle de la semaine prochaine... j'espère avoir accès à internet.

Ca fait presque deux semaines que j'ai une fiat 500... (location merci la boîte). Alors franchement, aucun doute, c'est une voiture de gonzesse. Ceci dit, en pleine ville, elle est sympa à conduire. Par contre, dès qu'on en sort... on ne s'amuse plus du tout. C'est un veau! 1,2L essence et bien... pour dépasser les 130, il ne faut pas être pressé. Ou alors en descente... et encore. Ne lâchez surtout pas l'accélérateur, même dans une petite pente, le frein moteur de la 5e vous rattrapera.
Pour ceux qui connaissent un peu la région parisienne, monter la N118 depuis Boulogne en 4e, c'est un exploit. C'est simple, j'ai réussi une fois. Dès que quelqu'un freine, c'est foutu, il faut repasser la 3e. Sans parler des imbéciles qui restent à 50 au bout du pont et qui prennent leur temps pour accélérer dans la montée. Je me suis parfois dite que j'étais bonne pour me rabattre sur la voie pour véhicule lent avec le compteur qui rame à ne pas redescendre sous les 60. Pour ceux qui ne connaissent pas, la pente est à 10%.

Ca vous a fait rire? Et bien je n'aurais pas perdu ma journée au moins!

52/2011 - semaine 34

Filed Under (,,,, ) by Chopperrette on lundi 22 août 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article


Infos : Une photo prise en tout début de semaine. La lune se levait, mon cher et tendre a attiré mon attention sur ce point, il a eu raison! Il s'agit d'un HDR de 3 photos par bracketing automatique -2 / 0 / +2.

Ce que j'aime : Je suis plutôt satisfaite du résultat de ce HDR. J'aime les nuages qui donne un peu plus de cachet à cette photo.

Anecdotes : Je suis contente d'avoir réussi 1 HDR. Pour la petite histoire j'ai fait 3 essais, l'un est complètement raté vu que l'une des photos est floue, l'autre a un "halo" la pose était trop longue et la lune a bien trop bougé entre les photos. Sans HDR, impossible d'avoir les détails de la lune et un peu de la ville, c'était vraiment trop sombre pour être intéressant.
J'ai quand même eu du travail dessus pour rectifier les couleurs, la saturation, épurer un peu le bruit.

Bref contente!! Surtout que les nuages m'ont aidé à avoir une belle photo. Il n'empêche qu'elle se lève vite!

Je continue ou je change?

Filed Under (,, ) by Chopperrette on samedi 20 août 2011

Posted at : 15:44 Liens vers cet article

Voilà ça recommence... je me reprends la tête sur l'hébergement de mon blog. D'un côté, je doute d'utiliser plus de fonctionnalités donc est-ce que ça vaut vraiment le coup pour le supplément à payer?

De l'autre, je me dis que ça permettrait plus de souplesse, de me rajouter un formulaire de contact, personnaliser encore plus ma mise en page tout ça... bref dilemme, dilemme... quoi que pour le contact, je dois surement pouvoir bricoler quelque chose! Je crois que je vais déjà commencer par ça.

Parce que bon se rajouter des frais c'est bien mais mon salaire n'est pas infini. Ensuite, il faut que je garde de la marge pour une augmentation de loyer quand je vais déménager... Sans compter que je me suis embarquée dans le permis A et ça va rajouter des frais ça aussi. Alors rajouter un hébergement web en plus?

Vous allez me dire de faire mes comptes! C'est sûr, il faudrait. J'y comprends rien à mes comptes. Je me débrouille bizarrement. J'ai l'impression de pas avoir tant que ça et en même temps, je mets pas mal d'argent de côté... sinon je n'aurais pas pu me payer le permis. Mais dans ce que je mets de côté, il y a une partie que je veux vraiment mettre de côté si j'achète un appart.

C'est compliqué tout ça! Du coup, même si je mets de l'argent de côté, je me dis que je n'ai pas tant de "marge" que ça... Vous suivez? Non bien sûr. Et moi non plus d'ailleurs.
Bon allez, il faut que je m'y colle vraiment, pour savoir, je dois faire mes comptes très sérieusement, je pourrais décider après... mais alors rien que d'y penser ça me démotive, je trouve ça d'un rébarbatif. Je l'ai déjà fait dans ma vie, à une époque où chaque euro comptait. J'étais en Allemagne avec ma paye de stagiaire, il fallait compter bien précisément tout. La motivation était facile, c'était le manque d'argent, la survie. Alors qu'aujourd'hui, je vis dans un relatif "confort" financier... pas forcément envie de le remettre en question.

Enfin, quand il faut, il faut. Comment saurais-je si je peux me payer une moto et l'entretenir sinon?

Bizarre

Filed Under (, ) by Chopperrette on jeudi 18 août 2011

Posted at : 21:41 Liens vers cet article

Une petite nouvelle que j'ai voulu... bizarre. Ceci dit, le petit écriteau est inspiré d'un véritable écriteau que j'ai croisé durant mes vacances en Corse l'an dernier.

Bizarre

Une main tendue tremble. "Je dois franchir cette porte..."
Après quelques instants suspendue en l'air la main se retire précipitamment. La jeune femme à qui elle appartient détale en courant dans la rue. Elle va se réfugier dans l'abri relatif d'une bouche de métro. Elle dévale les escaliers, aucun regard en arrière, les pas sont rapides et précis. Les mains dans les poches de sa veste, elle écarte juste le pan droit pour que le contact du passe se fasse sur le récepteur du portillon d'accès. Le bip familier retentit et débloque le tourniquet, elle continue son chemin sans avoir eu à s'arrêter. Elle fonce vers les escaliers qui mènent au quai, arrivée à celui-ci elle s'accorde un peu de repos en s'adossant au mur blanc et carrelé. Le métro passera dans 3 minutes.

Un long soupir. "Je n'y arriverai jamais, c'est trop dur."
Qu'y a-t-il donc derrière cette porte de si terrifiant? Elle aimerait bien connaître la réponse. Le problème c'est qu'elle ne parvient pas à la franchir et elle ne sait donc pas. La seule indication est le petit écriteau qui lui est apposé: "ATTENTION CHAT BIZARRE". La porte en bois cache l'intérieur et il est impossible de deviner ce que cette dernière protège. De sa main gauche, elle froisse un papier sans vraiment se rendre compte de son geste. Le papier est là, tant pis pour lui. Le métro déboule dans la station. Pendant son attente, d'autres personnes se sont rapprochées du quai, elle patiente un peu en retrait pour monter. Elle franchit les portes lorsque la sonnerie de fermeture retentit. Plusieurs stations défilent alors qu'elle s'est posée sur un strapontin.

Un léger son filtre entre ses dents. "M****!"
Notre inconnue vient de réaliser son geste de tout à l'heure. Elle a froissé le papier dans sa poche gauche. Ce même papier qui l'a menée devant cette porte protégeant soi-disant un chat bizarre. Mais peut-être est-ce le contraire? Peut-être qu'il faut protéger les gens de ce "chat bizarre". Elle sort et défroisse le papier. Dessus, elle peut encore y lire l'adresse, écrite par une autre main que la sienne, et ces quelques mots: "Sonne, tu ne le regretteras pas, tu seras aidée."

Mais aidée comment? Peut-on aider quelqu'un qui ne sait même pas ce dont il a besoin? Et puis en quoi a-t-elle besoin de l'aide d'une personne complètement étrangère à sa vie? Elle refroisse violemment le papier. Un peu plus énervée et elle le jetait par terre, mais elle tient à le garder. De toute façon, elle est arrivée à destination, il lui faut sortir du wagon. Ses pas sont plus apaisés mais en elle c'est la tempête. Doit-elle retourner à cette adresse, doit-elle sonner et franchir la porte? Pourquoi la boulangère qui croit la connaître lui a donné ce papier? Elle réalise soudain que la prochaine fois qu'elle retournera acheter du pain, elle va la croiser... Comment l'affronter à nouveau?

Finalement, ce papier n'a apporté que des questions et aucune réponse! Il est vrai qu'elle a manqué un peu de courage mais... jusqu'où peut-on faire confiance? Peut-être qu'elle a évité quelque chose d'affreux?

"Va savoir maintenant..." se dit-elle en regardant la boulette de papier. "Et je fais quoi maintenant? Quelle situation bizarre..."

2e projet de l'année

Filed Under (, ) by Chopperrette on mercredi 17 août 2011

Posted at : 18:19 Liens vers cet article

Bonjour à tous,

Comme vous le savez, j'ai déjà un projet cette année: 52/2011. A savoir, une photo par semaine en cette année 2011. Rassurez-vous, c'est toujours d'actualité, il n'est pas question pour moi d'arrêter maintenant, malgré mes inquiétudes pour mes vacances pour la mise en ligne.

J'avais un autre projet en attente depuis ... plus de 10 ans maintenant. J'ai franchi la toute première étape ce soir: l'inscription.
Je me suis inscrite pour passer le permis A. Bien sûr, je dois repasser le code. Conséquence directe et logique, je vais avoir moins de temps à consacrer à ce blog. Mais je m'acharnerai pour rester fidèle au 52/2011 et ma nouvelle mensuelle. (Oui il faut que j'écrive celle de ce mois-ci)

Je suis toute excitée et contente là, mais je pense que dans pas longtemps je le serais moins, ça ne devrait pas durer avec le code en perspective. J'espère en tout cas garder une forte motivation et détermination à réussir tous les examens.

Ne vous inquiétez donc pas si mon blog est moins actif. J'espère avoir mon permis pour le printemps prochain. Déjà il me faut attaquer la 2e étape: réviser "Rousseau" et obtenir le premier sésame, l'ETG.

52/2011 - semaine 33

Filed Under (,, ) by Chopperrette on lundi 15 août 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article


Infos : Une photo prise à la Défense en cette période de "guerre des post-it". La panthère rose attaque!

Ce que j'aime : J'ai trouvé la panthère rose réussie, cependant de loin impossible de la reconnaître à l'oeil nu. J'ai aussi aimé le côté graphique et un peu symétrique des stores des fenêtres. Ils font aussi des dessins avec les stores? Ca pourrait se faire. La prochaine étape peut-être?

Anecdotes : J'ai trouvé qu'il n'y avait pas tant que ça de personnages à la Défense. C'est dommage. En tout cas, j'ai trouvé cette panthère rose intéressante et je voulais lui rendre hommage car de loin, difficile de la reconnaître. Et puis c'est aussi un des personnages de dessin animé que j'ai toujours beaucoup aimé. Petite j'avais même une "guitare" jouet rose... de la panthère rose bien sûr!

52/2011 - semaine 32

Filed Under (,,, ) by Chopperrette on lundi 8 août 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article


Infos : Une photo prise hier. Les dés sont lancés! Bon ok, c'était aussi parce que j'allais faire une partie de Cyberpunk pour ceux à qui ça peut parler.

Ce que j'aime : J'aime les couleurs assez chaudes des dés qui ressortent sur le noir ainsi que les reflets.

Anecdotes : Vous ne savez pas à quoi peut servir une tablette genre iPad? Et bien c'est ce qui m'a servi pour le "dessous" des dés. En voilà une utilisation intéressante au service de la photo!

Merci

Filed Under (, ) by Chopperrette on mercredi 3 août 2011

Posted at : 21:53 Liens vers cet article

Suite à l'article que j'ai fait sur l'IR sur le blog de Darth, je voulais simplement remercier ceux qui l'ont lu. Merci à Darth aussi de l'héberger et c'est grâce à lui qu'il a vu le jour.

Manifestement, il a plu et je ne regrette pas le temps que j'ai passé à l'écrire... sans compter le temps passé à le relire pour traquer les fautes d'orthographes! Et encore, je suis persuadée qu'il en reste.

En tout cas, c'était une expérience très enrichissante. Je ne sais pas si j'écrirai un autre article sur la pratique de la photo, mais je sais où frapper si je ne souhaite pas le publier sur mon blog. (Je ne t'oublie pas Marc)

Encore merci à tous, et à vous, mes fidèles lecteurs.

52/2011 - semaine 31

Filed Under (,,,,, ) by Chopperrette on lundi 1 août 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article


Infos : Une photo IR prise pendant une petite balade sur les bords de Seine.

Ce que j'aime : Comme toujours la magie du paysage hivernal en plein été. Il n'y a pas à dire, l'eau apporte une petite touche supplémentaire.

Anecdotes : Pour que tout soit parfait, il manque quelques nuages je pense. On fait ce qu'on peut cependant.

52/2011 - semaine 30

Filed Under (,, ) by Chopperrette on lundi 25 juillet 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article


Infos : Quand je n'ai pas eu l'opportunité de faire une virée photo, je m'impose toujours de photographier au mieux un objet du quotidien. En voyant l'afficheur digital du réveil, je me suis dite que ce serait un bon exercice que d'en obtenir quelque chose.

Ce que j'aime : J'aime bien les traces et la 2e heure. Le voyage du temps.

Anecdotes : Je ne pensais pas qu'il me faudrait une vingtaine d'essais pour arriver à quelque chose. Trop flou, trop de noir, j'en passe...

Si seulement je pouvais remonter le temps des fois. Mais je ne pense pas être la seule à vouloir parfois voyager dans le temps.

Je suis trop âgée pour ces bêtises!

Filed Under (, ) by Chopperrette on jeudi 21 juillet 2011

Posted at : 20:16 Liens vers cet article

Il n'y a pas à dire, déjà que j'avais du mal à tenir longtemps le soir, ça ne s'arrange pas avec l'âge.
Et mon métier m'oblige parfois à faire de longues journées/soirées. Mais c'est aussi ce qui est intéressant, de travailler parfois quand les autres dorment. Ca change, et ça roule mieux sur la route.

Mais ça fatigue. Demain je serai sur les rotules et samedi j'ai un mariage. Bref, je me fais "déjà" trop vieille pour ses bêtises et je n'ai pas prévu d'arrêter pour l'instant. Ce n'est pas grave, ça n'arrive pas assez souvent pour que ma santé en pâtisse.

Pendant ce temps-là le prochain article du Darth's Blog me tient particulièrement à coeur. Ceux qui ont été regarder les infos doivent avoir une idée du pourquoi.

Non je ne publierai pas cet article sur mon blog. Il n'y a pas sa place, la ligne éditoriale ne correspond pas. Je préfère le savoir sur un blog sérieux entouré d'articles dédiés à la photographie. J'en suis l'auteur et ce sera marqué, je suis simplement impatiente, telle une gamine, de savoir ce que les autres en penseront. Je me surprend à espérer que mon article va aider ceux qui s'intéresse à l'infrarouge ou même susciter des vocations dans ce domaine de la photographie.

Sur ce je vous laisse, j'ai une fin de migration à surveiller.

52/2011 - semaine 29

Filed Under (,, ) by Chopperrette on mardi 19 juillet 2011

Posted at : 14:45 Liens vers cet article


Infos : Une photo prise sur une brocante.

Ce que j'aime : J'aime simplement le sujet, surtout les petits tiroirs. Une vieillerie qui en remontrerait à des machines à coudre plus jeunes et qui ne coûte pas cher en électricité.

Anecdotes : Un petit raté sur cet article... il était resté en brouillon, c'est bête je l'avais préparé dans les temps. Ceci dit, les plus débrouillards d'entre vous ont pu voir la photo sur Flickr et sur mon tumblr!

Encore un

Filed Under (, ) by Chopperrette on samedi 16 juillet 2011

Posted at : 09:00 Liens vers cet article

Je ne souhaitais pas être deux mois de suite en retard. Sinon ce serait une mauvaise habitude. Je vous livre un texte qui m'a demandé un peu de réflexion. Le résultat n'est à mon avis pas parfait, mais j'espère assez bon et avoir quelques commentaires pour le confirmer... ou l'infirmer.

Encore un

Encore un. Un petit dernier. Ca ne fera pas de mal. Juste un dernier coup.
L'homme repose sa main sur sa jambe. Cependant il ne bouge pas, il devrait pourtant. Il doit se lever, aller se coucher. Sa main hésite encore, elle tremble presque entre rester sur sa jambe ou...

Le dernier. Juste UN autre.
La main gauche se lève à nouveau pour saisir l'objet familier. L'homme assis dans un fauteuil confortable comtemple l'objet dans sa main. Ses yeux ridés par l'âge brillent, comme ceux d'un gamin à qui on vient d'offrir le plus beau des cadeaux. Il n'y a plus de rides... enfin si, mais certaines semblent avoir disparu. Sa main par contre, trahit son âge, les rides s'accentuent alors qu'il tient serré l'objet brillant en verre. Si l'objet avait été en métal ou en bois, il aurait été patiné tant il a été saisi.
La main fait son office et l'objet se retrouve à nouveau sur la table.

Il faut que j'y aille quand même... encore une fois, une petite fois encore.
Une fois encore, le liquide sombre et légèrement épais s'écoule. Dans son fauteuil de cuir rouge matelassé, le vieil homme sourit. Son plaisir se lit sur son visage. Cet objet devant lui est son meilleur compagnon, il l'aide à tromper sa solitude. Parfois il se trouve un peu stupide de se cacher pour être avec. Oui c'est une sorte d'addiction, il le sait bien. Sinon il ne se ferait pas de remontrances. Mais que penseraient les autres en le voyant? Il ne préfère pas savoir, alors il se cache. On pourrait lui confisquer son compagnon et cette idée lui est insupportable.

Allez cette fois j'y vais. Je recommencerai demain.
La main gauche saisit une canne en bois patinée. L'homme s'arrache du fauteuil avec une grimace de douleur. Il saisit la petite clepsydre de verre et la met dans sa poche. L'homme s'éloigne en claudiquant pour regagner son lit.

Pendant ce temps-là...

Filed Under (, ) by Chopperrette on vendredi 15 juillet 2011

Posted at : 16:13 Liens vers cet article

Pendant que le temps file, je travaille pas mal. Je termine tard et/ou je sors. Résultat attendu, ce blog est un peu désert.

Je n'oublie pas de m'en occuper, j'ai juste du mal à trouver le temps. Et je suis encore en retard sur mon texte du mois! C'est venu plus vite que prévu. Je vais y penser, là je suis occupée à m'essayer au portrait en infrarouge...
C'est bien je sais ce que je donnerai avec des cheveux gris. C'est très spécial comme résultat. Mais je pense que pour en profiter pleinement il faut un appareil modifié. 2 à 3 secondes de pose c'est dur d'avoir un modèle qui reste bien immobile.

Mais ça valait le coup d'essayer. Pour un peu, on ne me reconnaît pas. Bon week-end à tous, j'ai des photos à faire.

52/2011 - semaine 28

Filed Under (,, ) by Chopperrette on lundi 11 juillet 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article


Infos : Cette semaine, une photo très personnelle: un auto-portrait d'un signe distinctif. C'était aussi un petit défi.

Ce que j'aime : J'aime les lignes de la photo, c'est assez subtile et j'en parlerai plus facilement de vive voix. En résumé, j'aime le côté "lacet de montagne", la diagonale de la ligne du cou qui pointe à peu près sur le sujet.

Anecdotes : Je suis née avec ce signe distinctif qui s'est légèrement estompé avec l'âge. Il n'a pas changé de taille mais moi si, ce qui fait qu'il est aujourd'hui petit.

Je l'ai découvert en primaire par hasard, je ne l'avais pas remarqué avant et ce fut un choc pour moi. Mes parents ne m'en avaient pas parlé, mais ce n'était pas spécialement pour me le cacher. Pendant longtemps, j'ai fait attention à ce qu'il ne soit pas visible, en choisissant mes vêtements en conséquence. J'ai fait une sorte de complexe de cette anomalie qui n'a aucune conséquence dans la réalité. Alors aujourd'hui, en le dévoilant, j'espère en tirer une sorte de fierté en tentant pour la première fois de le mettre en valeur. Un double défi en somme: le montrer et tenter de le valoriser.
Bon ok, j'ai arrêté de le cacher à tout prix sous mes vêtements en été depuis plusieurs années et personne ne l'a jamais remarqué. Ca m'a aidé à me réconcilier avec.

Ca me coûte un peu malgré tout, mais je pense que c'est important aussi de s'accepter dans les moindres détails. Et puis... tout le monde a son signe distinctif, non?

52/2011 - semaine 27

Filed Under (,,, ) by Chopperrette on lundi 4 juillet 2011

Posted at : 07:30 Liens vers cet article


Infos : Une photo prise hier sur l'Ile-Saint-Germain.
Pollen et Nectar à tous les étages!

Ce que j'aime : J'aime les "étages" de marguerites et l'abeille.

Anecdotes : Il y avait pas mal d'abeilles et l'une d'elle a bien voulu m'accorder un peu de temps pour que je prenne la photo. A la base, j'avais fait une croix sur l'idée d'avoir une abeille sur une des fleurs mais la chance en a voulu autrement. Je ne vais pas m'en plaindre.

En balade à Lausanne

Filed Under (,,, ) by Chopperrette on samedi 2 juillet 2011

Posted at : 11:06 Liens vers cet article



Infos : Photos prises durant mon déplacement professionnel à Lausanne la semaine dernière. J'ai particulièrement apprécié ma balade au bord de la Vuachère.

Ce que j'aime : J'ai aimé le dessus du toit des escaliers du marché et le pavillon thaïlandais que j'ai eu un peu de mal à mettre en valeur, car je n'y étais pas forcément à la meilleure heure.

Anecdotes : Le premier soir, il a plu et j'ai fini tard, du coup je n'ai eu qu'une soirée pour visiter un peu Lausanne. Ce n'est pas très grand mais du coup impossible de faire des repérages.

L'Homme Sage

Filed Under (, ) by Chopperrette on mercredi 29 juin 2011

Posted at : 08:00 Liens vers cet article

Désolée du retard ce mois-ci. J'ai été pas mal occupée et pas du tout inspirée. Voici une autre petite nouvelle que j'avais quasiment terminé il y a 6 mois. J'ai repris quelques détails pour l'adapter à la situation actuelle. C'est un peu sombre mais j'aime bien, disons que cette fois c'est un défouloir pour l'auteur.

L'Homme Sage

Qu'ils sont drôles les bipèdes... "Homo Sapiens" ce sont-ils eux-mêmes nommés, voire, pour les plus arrogants, "Homo Sapiens Sapiens", n'est-ce pas hilarant en soi? L'Homme Sage. Tellement sage qu'il est le plus turbulent de mes enfants... Tellement sage qu'au sein de son espèce, il s'estime être son premier ennemi...

L'Homme sage, je trouve vraiment cela drôle... même si cela a également un côté tragique, y compris pour moi. L'Homme est tellement arrogant qu'il se croit au-dessus des lois, qu'il pense tout contrôler ou presque. Je crois que c'est sûrement ça qui me fait rire le plus. L'Homme contrôle son "environnement", vraiment? Bien sûr, il y a l'avion, le bâteau, la voiture et toutes ces inventions en général dont je vous épargnerai la liste. Pourtant, il suffit que je ris un peu trop fort et mes soubresauts provoquent une catastrophe naturelle. Ne parlons pas non plus des fois où je peux être en colère et voir rouge, cela peut paralyser leurs précieux petits avions ou détruire leurs petits "chez eux".

Tous mes caprices ont une utilité que "l'Homme Sage" ne veut pas voir. Ca ne sert à rien de vous en parler, vous Homo Sapiens qui me lisez, intéressons-nous aux faits plutôt. Homo Sapiens méprise toutes les autres créatures à part lui-même... et même lui-même en fait... et pourtant lors des "catastrophes naturelles" combien de créatures ou animaux meurent-ils? Très peu, voire aucun lorsque l'Homme "Sage" ne les empêche pas d'obéir à mes avertissements. A part ça, il contrôle tout... ses inventions ne lui servent pas à prédire grand chose, il ferait mieux de se rappeler d'où il vient.

Au lieu de ça, Homo Sapiens s'enferme dans ses certitudes de supériorité! Que c'est drôle en vérité! Malheureusement il me cause beaucoup de soucis également. Il dérègle tout. Le climat? Arrêtez de parler de ce que vous ne comprenez pas! 1000 ans ce n'est rien pour moi, à peine une petite fraction de seconde pour vous dont vous n'avez même pas conscience. Les saisons de mon point de vue se comptent en dizaines de milliers de vos années. J'ai connu des saisons chaudes, très chaudes il y a bien longtemps et d'autres froides.
Non ce qui m'inquiète ce sont les créatures... Homo Sapiens détruit tout, il se multiplie à une vitesse affolante et incontrôlable. Je dois absolument trouver mieux que la peste noire, qui n'était qu'un essai. C'est ce sur quoi je travaille actuellement concernant Homo Sapiens et la petite bactérie qui l'inquiète n'est qu'une simple brise avant l'orage. La peste noire c'était il y a si peu de temps et pourtant c'est comme si je n'avais rien fait... désolant. Je vous sens scandalisé? Oui, Dame Nature est aussi en colère contre Homo Sapiens! (J'aime beaucoup cette dénomination d'ailleurs)

J'ai des responsabilités, je ne peux pas laisser Homo Sapiens détruire le fragile édifice qui m'a pris des millions de vos années à construire, pierre après pierre. Homo Sapiens avait un potentiel qu'il n'exploite pas, soit, je repartirai de zéro avec lui. Certains hommes et femmes "s'éveillent" un peu sur le fait qu'ils ne sont pas seuls dans la maison que j'offre, moi, Dame Nature et qu'il est de son devoir de s'en rappeler et d'accepter qu'il n'est Rien en lui-même. Homo Sapiens fait parti d'un tout dont je suis le Chef d'Orchestre.

J'hésite encore entre la maladie et pousser Homo Sapiens à réduire par lui-même sa population... peut-être que ce sera un peu des deux. La bombe? non, pas obligatoirement! Il me suffit de pousser Homo Sapiens à inventer le virus de sa propre fin...

N'oublie pas petit "homme Sage", la Nature sait trouver sa voie! Avec ou sans Homo Sapiens dans la deuxième partie de l'équation...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...