Skinpress Demo Rss

Assumer ses choix

Filed Under (, ) by Anonyme on jeudi 29 mai 2008

Posted at : 10:07 Liens vers cet article

En ce moment, si ça se passe bien pour moi, j'ai un mal fou à assumer les événements récents auprès de ma famille. Je redoute la question: Comment va Fabrice ? vu que çà débouche sur il va bien mais on est plus ensembles. Jusque-là ça va, mais c'est le et comment vous allez faire pour l'appartement ? qui m'insupporte le plus.
Oui je sais j'ai acheté avec lui et apparemment c'est l'un de mes plus mauvais choix, pas la peine de me le rappeler... un bon courage alors ou un j'espère que ça se passe/passera bien me suffirait largement. Mais les gens sont curieux... on n'y peut rien.

Du coup avec ça, je me vois mal jeter dans la foulée il y en a un autre depuis. C'est bon ça attendra... Ma cousine sera sûrement la première au courant et ma grand-mère aussi ou avant... Les autres, je verrais plus tard, bien plus tard. Je ne sais pas comment annoncer ça, en plus j'aurais le droit à depuis QUAND ??"... rien que d'y penser je n'ai pas envie de répondre.

Décidément, la famille ce ne sera jamais mon truc...

Haine d'Amour

Filed Under (, ) by Anonyme on lundi 26 mai 2008

Posted at : 21:05 Liens vers cet article

Mai 2008 - Chopperrette

Amour, je te déteste
Pourquoi vouloir nous faire tant et tant souffrir ?
Pourquoi ce besoin de créer tant de martyres ?
Tu ne te contentes pas d'être du bonheur,
Il te faut être l'origine de malheurs.

Grand Amour, je te hais
Les amants malheureux ne te suffisent pas
Tu veux aussi les amis impuissants et las
Devant le doux aveuglement que tu dispens
Source pour tous de tant de terribles tourments !

Grand Amour, je t'exècre
Tu nous berces de tes si douces illusions
Pour nous faire croire que sans toi nous vivions
Une malheureuse existence sans saveurs
Sans couleurs, sans douceurs, sans sons et sans odeurs

Amour, je te méprise
Tu m'as déjà aveuglée, blessée, torturée
Tu m'as fait briser des coeurs voire les broyer
J'ai tant souffert et tant fait souffrir car soumise
A tous tes charmes je sais que tu es traîtrise

Et pourtant je suis encore une fois conquise

La colère du lion

Filed Under (,, ) by Anonyme on vendredi 23 mai 2008

Posted at : 14:49 Liens vers cet article

Mai 2008 - Chopperrette

Il pose chaque patte lourdement à terre
Le vent s'amuse à ébouriffer sa crinière
Ses lèvres montrent l'ivoire de ses canines
Mais sa langue ne lèchera pas ses babines

Jusqu'à en décrocher sa machoire il fait fuir
Les animaux autour, il cesse de rugir
Mais dans ses yeux vous pourriez lire
La fureur qui l'habite et qui le fait souffrir

Le silence alentour n'apaise pas sa mine
De loin il ressemble à une peluche câline
Mais oseriez-vous vous approcher de manière
A toucher le pelage tremblant de colère ?

Dans quel état j'erre?

Filed Under (, ) by Anonyme on

Posted at : 12:29 Liens vers cet article

La vie nous joue parfois de sacrés tours...

Aujourd'hui je ne sais pas ce que je ressens, c'est parfois si clair et parfois si mélangé et flou... Une amie et co-auteur de ce blog vit un peu la même chose que moi et c'est probablement la première fois que nous sommes en "phase" à ce point dans l'histoire de notre amitié.

Je sais juste ce que je ne veux pas. Il n'y a que ça de toujours clair dans mon esprit. Je ne veux pas me remettre avec mon ex et je n'aurais pas de difficultés à m'y tenir. Mais j'espère qu'il arrivera à s'en remettre relativement vite. C'est quelqu'un de bien, j'espère qu'il saura être heureux et trouver la mère de ses enfants.

Pour ma part, je ne sais pas dans quel état j'erre... par moments heureuse, à d'autres je ne saurais dire ce que je ressens. De la douleur mais qui ne me rend pas franchement malheureuse mais m'empêche de me sentir heureuse. Une plaie ouverte mais je n'ai pas encore bien localisé son origine et je n'ai pour l'instant pas su la soigner. J'ai peur d'aimer à nouveau, sans retenue. J'ai peur de ne pas être à la hauteur de ce que l'on peut attendre de moi, j'ai peur de faire souffrir le prochain, de ne pas savoir rendre vraiment heureux quelqu'un.

Tout cela ressemble bien aux symptômes d'une perte de confiance en soi. Je pense et j'espère que cela n'impacte et n'impactera que mes amours et pas le reste. J'ai tellement ramé à obtenir ma propre confiance ! Mais en amour, j'ai peur de ne pas savoir faire le bon choix, saurais-je le faire un jour ? Aussi cette fois ai-je décidé de ne suivre ni ma raison, ni mon coeur mais mon instinct. Après tout les deux premiers se sont trompés par le passé, j'ai donc choisi de faire confiance à mon instinct, je verrai bien si le choix qu'il me propose se révèle plus judicieux. Vous me direz : Pourquoi parler d'instinct plutôt que du coeur ? C'est pareil !
Je pensais aussi, mais non il y a une différence, l'instinct n'éprouve pas de sentiments, n'est pas motivé par des raisons. C'est un désir brut sur lequel se tissent d'autres choses plus complexes.

Qui vivra verra !

Petite fille perdue

Filed Under (, ) by Anonyme on dimanche 18 mai 2008

Posted at : 13:27 Liens vers cet article

Je me sens à nouveau une petite fille perdue.

A l'heure où des changements importants dans ma vie ont eu lieu et où j'ai pris des décisions en conséquence, je me sens à nouveau perdue et peu sure de moi. La route que je croyais être celle qui m'attendait n'est plus et il me faut donc en trouver une nouvelle.

Bizarrement, ma rupture m'a moins fait souffrir que ce à quoi je m'attendais. Cependant j'ai l'impression que ça s'est répercuté autrement et a réveillé d'autres peurs. J'ai l'impression d'y avoir perdu une partie de ma confiance en moi. Malgré tout, le spectre de ma précédente relation me hante encore sans que je ne sache définir de quelle manière, ni comment cela m'affecte réellement. Je souffre mais c'est une douleur sourde et silencieuse, je m'en veux plus qu'autre chose.

Pour l'instant, j'ai peur et je n'ai pas confiance en l'avenir. Cela passera je le sais, je me demande juste combien temps il me faudra pour me remettre complètement.

Roman d'une journée galère de taf

Filed Under (, ) by Anonyme on mercredi 7 mai 2008

Posted at : 09:10 Liens vers cet article

Mercredi de la semaine dernière, (oui je sais j'aurais pu écrire cet article avant) j'ai passé une journée mémorable pour mon boulot.

Avec un collègue, nous devions nous rendre chez un client pour dépanner un problème de lien et faire un audit de la machine (un PABX - c'est-à-dire un central téléphonique d'entreprise en gros). Il faut savoir que je ne connais pas grand chose au type de machine qu'on allait voir et mon collègue si mais sur des versions plus anciennes. Cependant, c'était l'occasion de rencontrer le client vu qu'on assure la maintenance. Mon collègue avait proposé gentiment de m'emmener, en plus il s'était déjà rendu une fois sur site.

On part donc... et en arrivant à Versailles, mon collègue ne se repère plus... Je lui demande l'adresse pour l'aider, qu'il ne connaît pas. On cherche dans quelques mails sur son PC et toujours pas d'adresse. Au final, nous avons été obligés d'appeler le client pour savoir. Je me disais que déjà ça partait super bien... même pas arrivés qu'on passe pour des guignols qui arrivent en retard sans l'adresse... j'adore.

Une fois l'adresse récupérée ça allait beaucoup mieux vu que c'était sur une des grosses avenues de Versailles... Il restait juste à trouver une place... On a fait pas mal de tours de pâtés où on a vu plusieurs places un tout petit peu trop petites pour la Clio (bien rageant) mais un peu plus loin on a fini par trouver notre bonheur. On se présente à l'accueil.

Après que le client nous a amené à l'objet de notre venue, il ne nous a pas lâché ce qui est toujours désagréable, même quand on est rodé techniquement... ce qui malheureusement n'était pas le cas. Un peu plus tard ils étaient deux sur notre dos, j'ai donc discuté avec eux à un moment pour que mon collègue qui s'y connaissait mieux ait de l'air... je me sentais complètement inutile mais j'ai trouvé le moyen d'utiliser mes compétences réseaux et d'esquiver les questions délicates que les clients posaient sur mes compétences sur leur machine... difficile de leur répondre bah en fait j'ai eu une vague formation de 3 jours par des collègues et au final je connais le minimum syndical et je serai bien incapable de dépanner votre souci. Esquive donc.

Et pendant ce temps là, mon collègue qui s'y connaît plus que moi nous a rajouté une petite panne mineure... Ca fait toujours un peu tâche même si cela ne perturbait en rien le fonctionnement du PABX. Du coup, comme il ne s'en sortait pas, on a dû appeler toutes les ressources qu'on pouvait avoir à notre disposition. Sur le moment, je lui en voulais un peu d'avoir manipulé et rajouté un peu de bronx mais avec le recul, je comprends bien qu'il ne s'attendait pas à ça et que la machine ne voulait rien savoir quand on lui passait les commandes pour tout remettre d'aplomb. C'était juste une journée de merde où tout se passerait mal. Mais bon ça rajoutait un élément de plus au côté "branquignoles". Surtout qu'on avait pas les moyens de faire une sauvegarde et que du coup mon collègue refusait de redémarrer la machine dans l'éventualité improbable qu'elle nous ferait le coup de bah tiens je vais effacer ma configuration. Toute l'aide qu'on a pu recevoir nous disait la même chose : il faut tenter de redémarrer la machine pour votre panne mineure. Vu la malchance qu'on avait jusqu'à présent, on ne pouvait pas se permettre de tenter le diable car si par malheur cela s'était produit, j'y serai encore avec mon collègue !! On a donc dit au client qu'on préférait d'abord faire une sauvegarde et que l'on reviendrait pour sa panne.

On s'est ensuite attaqué après le déjeuner à un autre problème, se connecter à distance sur la machine grâce à un modem... Je n'ai jamais vu des modems plus récalcitrants. Entre nous raccrocher au nez et ne pas nous laisser complètement la main sur la machine, on peut dire qu'on était servi. Difficile de savoir si le souci venait du modem, de la ligne ou d'un mix des deux. Toujours est-il que ça ne leur a pas réussi de changer d'opérateur ! Moins cher que FT sûrement mais bonjour les problèmes à la con. Nous avons dû déclarer forfait et dire que nous tenterions une autre fois avec un modem que l'on connaît.

Nous avons dit au revoir au client et nous sommes partis, pas fâchés de terminer tôt une journée somme toute pénible moralement. En sortant nous avons été accueilli par les nuages noir et l'orage qui grondait. On a bien cru qu'on arriverait jamais à la voiture secs car elle n'était pas garée près mais finalement la pluie s'est abattue peu après avoir trouvé refuge dans la Clio. On démarre et mon collègue fait bien sûr le mauvais choix de direction pour m'amener à la gare des Chantiers.
Et là le client rappelle... on a perdu le lien avec les autres PABX. Journée pourrie je vous disais.
Avec mon collègue, on s'interroge... on y retourne ? Il était persuadé que c'était un problème électrique car en touchant les modems on avait pu accrocher le câble d'alimentation du routeur qui gérait ledit lien. J'espérais qu'il avait raison mais il valait mieux y retourner pour être sûr et surtout améliorer notre image vis-à-vis du client.
Mais avant tout ça, il fallait RETROUVER UNE PLACE !!! En partant deux places s'étaient libérées devant la porte du client, nous sommes allés voir... et les 2 voitures juste devant nous ont pris sous notre nez les 2 belles places... Rageant surtout qu'il pleuvait bien. Mais la chance semblait revenir nous sourire, la pluie faiblissait et une place un peu plus loin nous attendait.

De retour devant le client, il nous a annoncé que c'était bien un souci de câble d'alimentation débranché. Ouf. Nous avons encore un peu discuté puis nous sommes partis pour de bon cette fois.

Comme quoi la chance ne nous abandonne jamais vraiment !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...